Suite au communiqué de l’association Rêves de Sens que nous avons publié le 3 mars dernier, titré « L’avenir du Vendredi 13 compromis », Norbert Fradin, propriétaire du bateau, a souhaité y répondre et affirme que le Musée de la Mer et de la Marine va continuer la rénovation du Vendredi 13, mais cette fois-ci avec d’autres personnes.

 » Nous tenons à répondre à l’article du 3 mars dernier et à contester de la façon la plus catégorique les propos tenus par Bertrand QUENTIN, propos mensongers, insidieux, voire plus, tendant à discréditer l’action menée par le Musée de la Mer et de la Marine sur la rénovation du Vendredi 13.
Le Fonds de dotation a acquis Vendredi 13 dans le cadre d’un appel d’offres qu’il a remporté. A force de sollicitations et d’insistance de la part de Bertrand QUENTIN, nous avons été convaincus de recourir à son association : Rêve de sens dont nous ignorions jusqu’à son existence.
Nous pensions naïvement, que cette association se préoccuperait de Vendredi 13 et non pas de la notoriété de M. QUENTIN.

L’accord était clair, l’association assumait la rénovation tant sur le plan technique que financier (elle possédait soi-disant une garantie de subventions) et en contrepartie, nous permettions à l’association de communiquer sur cette opération et de réaliser des animations sur Vendredi 13 quand celui-ci ne serait pas mobilisé au profit du Musée dont il doit constituer une pièce maîtresse et donc sur lequel le Musée avait bien sûr la priorité.

En réalité, dès qu’il s’est agi de passer des promesses aux actes, nous sommes allés de désillusion en désillusion, jusqu’à ce que nous soyons contraints de dénoncer notre convention, tant il est devenu évident que l’association n’avait pas la moindre capacité à mener et à achever ce chantier, en dépit des efforts financiers que nous avons faits pendant plus d’un an pour les soutenir.

En effet, nous avons systématiquement accédé à leurs demandes, pourtant bien éloignées de ce que Bertrand QUENTIN nous avait annoncé :
– en faisant des avances de fonds que l’association nous réclamaient puisque cette dernière n’avait obtenu aucune subvention et rétrospectivement nous doutons que l’association n’ait jamais réellement obtenu la moindre assurance à cet égard ;
– en logeant gracieusement les bénévoles ;
– en acceptant de renégocier notre convention puisque l’association l’a remise en cause à peine quelques mois après l’avoir signée, signature qu’elle dénonce aujourd’hui.

Tout ceci a été fait en vain.
Le dossier joint au courrier de Rêve de sens du 14 février dernier démontre que depuis l’origine l’association cherche à nous duper.

En effet Bertrand QUENTIN au travers de l’association Rêve de Sens estimait en tant qu’expert, dans son dossier de réponse à l’appel d’offre, la durée de rénovation totale du bateau à 10 mois. Or aujourd’hui, 16 mois après le démarrage des travaux de l’association et 170.000 € injectés par nos soins (dont 52.000 € versés directement à l’association en attente des subventions que cette dernière devait obtenir), nous nous retrouvons avec des travaux sur une coque qui non seulement ne sont ni fait ni à faire, des ponçages mal effectués, d’autres non terminés, des enduisages grossiers, des parties de coque dont la mousse reste exposée, un chantier abandonné, plus aucune protection sur le bateau…(cf constat d’huissier). Constat d’huissier

En conséquence, le Musée de la Mer et de la Marine va continuer la rénovation du Vendredi 13 avec des spécialistes qualifiés.

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE