La magie des Voiles

0
5
@ courseaularge

Après une première journée annulée à cause d’un fort Mistral, les Voiles de Saint-Tropez ont connu ce mardi une belle journée ensoleillée, une forte houle et un vent sud-sud-est allant fraîchissant permettant de faire courir les trois grands groupes en lice, Wally devant Pampelonne, Modernes au large de la plage des Salins, et Classiques à l’intérieur même du Golfe. Un festival de voiles blanches d’un côté, bariolées de l’autre, et noires au fond avec des parcours différents : bananes pour les Wally, et grand triangle côtier en bordure de golfe pour les Classiques, tandis que les 5 Groupes IRC Modernes en décousaient au large.

Lancement en fanfare du Jubilée Fife pour le Trophée Rolex !
L’orage de la veille avait, dans sa virulence, comme nettoyé l’air du golfe, et les 4 000 marins des Voiles s’éveillaient ce matin dans la fraicheur et la limpidité d’une atmosphère renouvelée, propice à générer pour les très nombreux photographes habitués des Voiles, des clichés proches de l’anthologie. Stars parmi les stars, les 20 plans signés du génie William Fife III entamaient aujourd’hui leur singulier ballet, dans le cadre du Jubilée Fife pour le Trophée Rolex. A la houle creuse par endroit de plus de 1,50 m, s’ajoutait vite un petit clapot dans lequel venaient buter les plus grosses unités. Les véloces 8 et 6 Mètres parvenaient ainsi à mêler longtemps leur gréement Aurique ou Bermudien aux élégantes coques des grands cotres. Le vent fraichissait alors que cette flotte toujours compacte « dégolfait », pour entamer un long triangle d’une vingtaine de milles vers la pointe des Issambres. Tous les bateaux ne s’accommodaient pas de la même manière de l’association clapot-houle, et le géant Cambria jetait l’éponge peu après le départ, vite imité par Silhouette, le 8 m dessiné par Fife en 1910, et rentrait au port réparer de légères avaries de gréement.

Les favoris au rendez-vous chez les Modernes
Carton plein du côté des Wally pour lesquels la journée a été particulièrement optimisée avec deux belles manches au compteur au large des plages de Pampelonne. On régate à Saint-Tropez dans l’esprit du yachting, et aussi pour la gagne, particulièrement chez ces seigneurs du golfe qui ont enchainés les manœuvres au couteau sur des parcours construits. Les bénéfices de la journée vont à Lyra pour la première manche et Magic Carpet3 pour la seconde.
On attendait beaucoup des joutes à couteaux tirés promises par les IRC C, groupe qui rassemble des voiliers d’une quinzaine de mètres taillés pour la course et la performance comme les TP 52 et autres Swan 50. Les favoris sont au rendez-vous, et on remarque déjà au sommet des « charts » le TP 52 Britannique Gladiator (Tony Langley) qui s’impose pour une poignée de secondes face à Arobas au français Gérard Logel. Le vainqueur de ce groupe très dense en qualité comme en quantité (32 bateaux) sera récompensé du Trophée Edmond de Rothschild. Faibles écarts et joutes très engagées également en IRC D, entre voiliers de 35 à 40 pieds, dominé ce soir par le X 35 italien Foxy Lady (Giuseppe Gambaro).

Les « petites Voiles » ont lieu demain mercredi
Une des grandes nouveautés de la 20ème édition des Voile est à taille d’enfant : la première des « Petites Voiles » aura lieu demain mercredi 3 octobre à 14h et se disputera en Optimist. Avec l’inauguration du nouveau Pôle Voile Légère, la Société Nautique de Saint-Tropez a donné le « la »: aux Voiles de Saint-Tropez comme ailleurs, il faut préparer la relève et permettre aux enfants de se forger des souvenirs qui, plus tard, les pousseront à embarquer à leur tour sur les plus beaux bateaux du monde, et qui les ramèneront avec délice sur les plans d’eau tropéziens. C’est l’exemple que veut montrer la SNST et son président, Tony Oller, dans le cadre de cette 20ème édition, en organisant une compétition amicale sur Optimist intitulée « les Petites Voiles » ouverte aux enfants de l’Ecole de Voile et à ceux des participants. Au programme, une régate entre le Pôle Voile Légère de la Société Nautique de Saint-Tropez, situé dans la baie des Canoubiers, et le port de Saint-Tropez. La flotte, qui pourrait réunir entre 15 et 20 concurrents, partira de l’anse pour venir virer une marque située au milieu du port, avant de regagner les pontons du centre nautique. Pour mémoire, cette compétition est ouverte aux enfants de l’Ecole de Voile et à ceux des participants jusqu’à l’âge de 12 ans.

Décès de Pierre Paul Heckly, Président du Yacht Club de France de 2008 à 2013.
« C’est avec tristesse que nous apprenons le décès ce jour de notre ami Pierre-Paul Heckly. La Société Nautique de Saint-Tropez adresse ses sincères condoléances à sa famille et à ses proches. » Tony Oller, Président de la Société Nautique de Saint-Tropez