La flotte du Tourduf a quitté Morlaix

Tourduf 2011 Ecluse Morlaix
DR

Pour cette première journée de navigation, il fallait être matinal. Dès 6h les concurrents sortaient sur le pont et préparaient le bateau pour le départ. A 6h20 les bateaux faisaient la queue pour se ranger dans l’écluse dès l’ouverture de la porte. Les conseils de Loïc Ponceau, commissaire général à terre, ont retenti « Il faut tous avancer de 10-15 cm. Si on se serre bien on peut faire passer une rangée de bateau en plus ». Avec une bonne vingtaine de bateaux par écluse, quatre passages ont suffit à faire sortir tout le monde. Les bateaux se sont ensuite enfoncés dans la rivière de Morlaix, slalomant en file indienne entre les bouées du chenal.

La visibilité d’une centaine de mètres n’a pas permis de lancer le départ au Dourduff, comme initialement prévu. Le pavillon Lima fut hissé sur la vedette du comité, sa signification a été claire pour tout le monde : « suivez-moi ». Les bateaux se sont déplacés alors vers la bouée de la Vielle où les départs ont été donnés entre 10h00 et 11h00 suivant les séries. Le brouillard s’était levé, le ciel était blanc et la mer grise. Pendant la journée, le vent s’est levé du côté de Brignogan pour atteindre une dizaine de nœuds. Les bateaux tiraient des bords le long de la côte et la ligne d’arrivée a été franchie à 17h00 par Urukai de la série Super U.

L’étape entre l’Aber-Wrac’h et l’Aber-Ildut – dont le départ a été donné aujourd’hui à 10h30 – est régie par les courants fortement influencés par un coefficient de marée de 100. Au début du parcours, le jus portait les concurrents dans la bonne direction, avant de s’inverser et rendre la course difficile. Avec un vent s’affaiblissant et un brouillard plombant (visibilité de 100m), le pointage officiel réalisé à la bouée de la Luronne était aussi l’occasion d’une modification de parcours. Les bateaux ont donc été invités à viser directement la ligne d’arrivée.

A 15h30 la ligne d’arrivée est franchie par Warhorse, 3ème hier, dans la série Super U. Nicolas Gourio, skipper, raconte : « On savait que les conditions étaient molles. On a vu que les premiers départs sous spi n’étaient pas avantagés, on a donc pris l’option génois. On a ensuite joué avec les courants et on a pris l’option de longer la côte car il y avait plus de vent à terre. »

Demain, le départ vers Douarnenez sera donné à partir de 10h00.

Les cinq premiers de chaque catégorie avant jury

Série Conseil Général
1 Camisole – Antony Durand
2 Ponant peinture – Marc Miossec
3 Crêperie de la Poste de Roscoff – Christian Coat
4 Let’s boogie – Gérard Beganton
5 Zaiï Zaï – Christophe Morvan

Série Super U
1 Ster wenn 5 – Guy Sallenave
2 Urukai- Christine Pourre
3 Warhorse – Nicolas Gourio
4 Sport-com-sail.com – Julien Bertélémé
5 Jolly Joker – Arnaud Marchais

Série LeTélégramme
1. Cifraline 4- Daniel Andrieux
2. Charrette 3-Frédéric Bourdereau
3. Matamouf of recoucou – Dominique Lucas
4. Trecobat – David Le Goff
5. Crapatoucinq – Jean Yves Salaün

Série Crédit agricole
1. France paris-sportif.fr – Tangi Mahé
2. Super U Lanmeur – François Charles
3. Freelance – Benoit Hantzberg
4. Pivoine – Patrick Dijoud
5. Anegada – Philippe Girardin