13/07/2017, Port Camargue (FRA,30), Transat Jacques Vabre 2017, Bastide Otio (Kito de Pavant, Yannick Bestaven), offshore trainings

Depuis le départ, Jean-Pierre Dick et Yann Eliès sont dans le match et obligent ses poursuivants à tenir le rythme, allant même jusqu’à venir rattraper les Multi50 qui peinent dans une mer formée. Ils sont ce soir à quelques milles du Multi50 d’Erwan Leroux et Vincent Riou.

St Michel – Virbac est entré le premier dans le vent de nord-ouest soutenu et file à près de 20nds, en donnant toute sa puissance avec ses foils. Derrière SMA et des Voiles et Vous tentent de rester au contact relégués à 40 milles. Joint très brièvement au téléphone, dans un bruit infernal, JP a précisé « qu’il n’y avait pas de lézard à bord ».

En Imoca, l’assistance météo est interdite pendant la course. Mais avant le départ, JP et Yann ont peaufiné leur stratégie météo avec 2 experts météo : Jean-Yves Bernot et Christian Dumard. Son analyse : « Ils sont partis avec du vent de nord-ouest au près bon plein avec des conditions soutenues (vent de 25 nœuds avec rafales à 30 nœuds). StMichel-Virbac semblait à l’aise en vitesse. Ils ont bien négocié la sortie de la Manche. Après Ouessant, le vent est tombé, il est passé de nord-ouest à sud-ouest. Durant cette transition il y avait très peu de vent. JP et Yann ont bien appliqué la stratégie qu’ils avaient définie à l’avance à savoir se positionner dans l’Ouest pour aller chercher en premier la bascule de vent avec du vent fort au nord-ouest derrière le front. StMichel-Virbac était donc les premiers à accélérer cette nuit dans ce flux de vent, JP et Yann vont très vite, 4 nœuds plus rapide que les autres foilers actuellement. Ce mardi, ils déboulent à plus de 20 nœuds mais cela doit être l’enfer à bord car StMichel-Virbac navigue actuellement sur une mer croisée et cela tape beaucoup. L’idée est désormais d’aller contourner l’anticyclone par le sud (positionné au nord des Açores) et ensuite choisir une route pour aborder le pot au noir. Ils font un super début de course. »

Derrière, les soucis de Louis Burton sur Bureau Vallée semblent résolus et il recolle aux autres foilers alors que Malizia, placé le plus au nord a perdu du terrain. La surprise vient de Kito de Pavant et de Yannick Bestaven qui restent dans le coup. «  La nuit a été inconfortable, mer forte, croisée, vent en rafales, 35 nœuds, pluie et un pont sous l’eau en permanence. On a passé le front vers 2h. Le vent a basculé brutalement. On a viré et depuis, on travaille pour remettre tout le bazar du bon côté. Le vent devrait rester fort toute la journée, le pont est toujours sous l’eau mais Bastide Otio a allongé la foulée, 20 nœuds de vitesse. Il y a encore peu d’écart dans la flotte. On devrait avoir une descente rapide vers les Canaries mais sans doute tout va se compliquer à partir de là… »
Kito et Yannick à bord de Bastide Otio
Classement officiel de 16h :
1 – StMichel-Virbac à 3710,1 milles de l’arrivée
2 – SMA à 32.2 milles du leader
3 – Des voiles et vous! à 36.6 milles