Ils regardent déjà vers le cap Horn…

Albatros au dessus de Temenos
Albatros au dessus de Temenos

Vitesse élevée, cap au Nord Est ; Sébastien Josse (VMI) et Dominique Wavre (Temenos) sont bien rejoints par le fort vent d’ouest de la dépression. Les deux hommes cherchent dans le nord une pression plus faible et l’assurance de s’éloigner des zones d’icebergs. Très rapide cette nuit, le Suisse a finalement peu repris au jeune Français plus proche de la route directe. Jean Pierre Dick (Virbac-Paprec) est aux prises avec le même système; il calque sa route sur celle de Wavre. Une démarche que l’Australien Nick Moloney aimerait imiter. Mais la dépression se déplace vite et menace de le laisser sur place, englué dans les calmes. Nick est à la bagarre et aimerait rester dans ce bon wagon à destination du Horn. Journée cruciale pour l’Australien qui croisera prochainement la route de la flotte des concurrents du Global Challenge, course autour du monde en équipage et avec escale d’Est en Ouest.

Joé Seeten est lucide. Il voit les calmes qui menacent Moloney. Il doit lui aussi descendre de son perchoir Néo Zélandais pour les éviter (Joé croise à 50 milles seulement de l’île Stewart !) Mais le vent est au Sud Ouest et piège encore le Dunkerquois. Situation encore plus délicate pour son poursuivant immédiat, l’américain Bruce Schwab (Ocean Planet), pris dans les calmes de la Mer de Tasmanie et qui lutte furieusement à grand coup d’empannages pour se dégager. Sait-il le jovial américain qu’il figure désormais en tête de liste des victimes désignées du « glouton », l’insatiable Britannique Conrad Humphreys (Hellomoto) qui fonce à toute vitesse sous la Tasmanie vers les forts vents d’Ouest. Revenu du diable vauvert après son arrêt contraint et prolongé en Afrique du Sud, Conrad n’est plus qu’à 240 milles du voilier à la bannière étoilée et continue d’aligner des journées à 350 milles sur la route. Avec l’arrêt décidé en Nouvelle Zélande de Marc Thiercelin (Pro Form), c’est bien en 9ème place que le skipper d’Hellomoto pourrait terminer l’année, soit un gain de… 7 places en 3 semaines !

A près de 5 000 milles de la tête de la course, Karen Leibovici (Benefic) arrive à la longitude du cap Leeuwin, marque de parcours symbolique atteinte 16 jours après Vincent Riou (PRB).

Classement de 04h00 TU (05h00 heure française) :
1. Jean Le Cam (Bonduelle) à 8 416,5 milles de l’arrivée
2. Vincent Riou (PRB) à 184,3 milles du leader
3. Mike Golding (Ecover) à 244,6 milles

(Source : Vendée Globe 2004)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.