ICAP Leopard vainqueur en temps réel

ICAP Leopard
DR

A l’arrivée, Mike Slade a commenté ce résultat. Interrogé sur son retard, il a avoué qu’il y a eu au moins vingt moments qui auraient pu faire la différence. Il se dit toutefois satisfait du résultat car l’objectif d’une victoire en temps réel a été réalisé. Après la Fastnet de cet été, il lui faut désormais remporter la Sydney-Hobart afin de réaliser un triplé historique. Cette victoire dans la Middle Sea Race n’a pas été facile à obtenir : "Cette course est unique. C’est une épreuve dure, car un parcours en boucle réserve toujours son lot de difficultés. On voit la terre tout le temps et on souffre de ses effets. On dit que l’Etna aspire tout le vent du détroit et c’était vrai lors de notre passage. On s’est trouvés englués sous son vent. Mais c’est à Stromboli que les problèmes ont vraiment commencé. On avait 5 ou 6 heures où on passait à travers le front. C’est un bateau solide et nous avons réussi à nous en sortir. On espérait rencontrer les mêmes conditions au sud. Lors de la descente vers Pantelleria, on a pu accélérer et tout le monde a dû s’accrocher. On aurait voulu que cela se poursuive jusqu’à Lampedusa, mais cela n’a pas été le cas. Le vent n’avait plus de force par là. Il y a alors eu une vraie bagarre de Lampedusa à Comino et pour entrer dans le Port".

Comme lors de la Fastnet, le Beau Geste de Karl Kwok est arrivé en seconde place. Les marins expérimentés Gavin Brady, Francesco de Angelis et Andrew Cape ont également expliqué que les conditions étaient difficiles après Stromboli et que le bateau était en mode survie pendant la nuit de samedi à dimanche. En arrivant à 15h28, Beau Geste prenait la première place en temps compensé, mais cela n’allait pas durer. En bouclant le parcours à 18h33 Alegre a repris la première place.  Rán et Luna Rossa sont arrivés en début de soirée. Intermatica (ex-Telefonica Black)  a remporté la bataille entre les deux VO70 devant Ericsson en temps compensé mais pas en temps réel. Hier soir les organisateurs ont signalé l’abandon de 23 bateaux depuis le départ samedi dernier.