Hydroptère. L’Hydroptère sauvé, rapatrié à San Francisco

Hydroptere 2.0 photo: Gabriel Terrasse

L’Hydroptère est arrivé à San Francisco après être parti d’Hawaï le 3 novembre dernier où il avait été laissé à l’abandon durant 5 ans. Il a été racheté aux enchères pour 8500$ par un français et un américain qui se sont associés pour le sauver. Commence maintenant une phase de restauration pour le remettre en l’état avant de le rapatrier en France fin 2020.

L’Hydroptère racheté 8500$
Gabriel Terrasse n’en revient toujours pas. Il est désormais co-propriétaire de l’Hydroptère. Le bateau qui l’a fait rêvé de nombreuses années quand il était jeune. Fin juin 2019, l’Hydroptère est mis aux enchères par l’état d’Hawaï à 8000$. Nous l’avions publié  sur le site ici.
Il se rend là-bas où il rencontre juste avant la vente, Chris Welsh, un américain qui a un chantier à San Francisco. Plutôt que de surenchérir sur le bateau, les deux hommes se mettent d’accord et signent un contrat pour l’acheter à deux. A part eux, personne d’autre n’est venu enchérir. Ils l’achètent 8500$ ! Commence alors pour eux une longue période de galères pour remettre en état de naviguer l’Hydroptère pour le ramener à San Francisco. Le bateau est dans un triste état. Tout ce qui pouvait être vendu a été volé. La structure heureusement semble intacte. Il leur faudra 4 mois pour déplacer le bateau, remettre de l’accastillage, des voiles et un moteur. Et c’est le 3 novembre qu’un équipage de 3 personnes recrutées sur place partira d’Hawaï pour rejoindre San Francisco.

L’Hydroptère à San Francisco
Le 19 novembre, l’Hydroptère passe vers 20h sous le Golden Gate. Le pari est réussi. A part un hublot cassé parce que l’équipage est allé plus vite que raisonnable, le bateau est enfin sauvé. Il va pouvoir enfin être mis au sec et inspecté par l’équipe pour établir un premier bilan structurel. Une première phase va consister à le remettre dans son état d’origine et le refaire voler dans la Baie de San Francisco. Un défi qui coûte cher, estimé à plus d’1 million d’euros pour Gabriel terrasse, qui est déjà à la recherche de partenaires. Ce dernier a démissionné de son poste d’ingénieur en supply chain dans un grand groupe français pour se consacrer à 100% à ce projet. Il a obtenu un visa de 10 ans pour se rendre aux Etats-Unis. Son rêve, revenir naviguer en France avec l’Hydroptère 2.0 prévu fin 2020 et dans un second temps améliorer ses performances.

Le projet à suivre  sur :
web: lhydroptere.com
fb: facebook.com/lhydroptere
insta: instagram.com/lhydroptere
twitter: twitter.com/lhydroptere