Hardy-Biarnès, un solide duo sur la Transat AG2R !

De retour sur le circuit Figaro après la pause hivernale, Adrien Hardy revient en grande forme après une année 2015 probante : nouvelle victoire d’étape sur la Solitaire du Figaro, 4e de la Transat Jacques Vabre avec Thomas Ruyant sur un 60 pieds d’ancienne génération. Le marin nantais compte bien mettre à profit sa polyvalence, sa grande expérience des transats (9 à son actif) et sa réputation de stratège pour inscrire la Transat AG2R LA MONDIALE à son palmarès. Pour viser la victoire, il s’est associé à un autre figariste expérimenté et partenaire d’entrainement à Lorient, le talentueux Vincent Biarnès. Le duo court sous les couleurs d’AGIR Recouvrement, fidèle partenaire d’Adrien, et compte bien être le premier à goûter aux mers chaudes de l’arc antillais. Départ le 3 avril à Concarneau.
Préparation du bateau, foncier et entraînements sur l’eau : depuis un mois, Adrien Hardy et Vincent Biarnès travaillent ensemble pour optimiser le Figaro AGIR et caler automatismes et manœuvres de l’équipage. Dans quinze jours, ils disputeront la Solo Concarneau (350 milles) pour effectuer les derniers réglages avant le coup de canon vers le grand large (3 800 milles). Excité par ce retour sur son Figaro après une parenthèse 60 pieds, Adrien raconte : « Passer d’un support à un autre et revenir sur mon Figaro provoque beaucoup de plaisir et renouvelle les envies. Le 60 pieds et la Jacques Vabre m’ont permis de progresser dans certains aspects clés (alimentation, réglage des voiles, stratégie) et de m’améliorer dans la gestion de la course dans la globalité. La réussite tient beaucoup dans la bonne hiérarchie et la gestion des priorités. »
Après 8 années de saison complète en Figaro, le skipper Agir Recouvrement change de régime cette année : « Mon programme sportif 2016 est différent des années passées : j’ai choisi, en accord avec AGIR Recouvrement, de participer uniquement à la Transat AG2R pour pouvoir naviguer sur d’autres bateaux et courses comme je l’ai fait à l’automne dernier avec la Jacques Vabre. Le but est de continuer à apprendre et de m’enrichir de la diversité de la course au large. Je dispute l’AG2R pour gagner ma première Transat en Figaro ! Je vais évidemment suivre la Solitaire avec le plus grand intérêt pour mieux revenir l’année suivante, encore mieux armé et plus déterminé. »
Vincent affiche un grand sourire et toute sa confiance pour ce début de saison : « Je suis dans une bonne dynamique en Figaro car j’ai gagné la dernière étape de la Generali Solo à l’automne dernier et j’ai terminé sur le podium de la dernière étape de la Solitaire du Figaro remportée par Adrien. Notre duo a de solides atouts : excellente connaissance du support, très bonne expérience et de belles réussites dans nos dernières courses. » Il revient sur leur amitié et complicité : « Même si on a quasiment le même nombre d’années d’expérience en Figaro, Adrien est plus expérimenté que moi sur les Transats. Depuis 4 ans, on s’entraîne ensemble à Lorient, nous échangeons beaucoup sur tous les points à travailler pour progresser. Notre duo s’est donc formé naturellement pour la transat. »
Adrien se réjouit aussi de ce choix et des atouts du duo : « La première raison de ce choix est la bonne entente, c’est un bon copain ! C’est ensuite la connaissance du figaro et l’expérience. On a des profils similaires. Il a un bon feeling sur les réglages de voiles et il sait où doivent être mises les priorités à chaque étape de la course. Nous sommes prêts techniquement et performants sur l’eau. Je garde en mémoire et en repère ma première victoire de Transat en Class 40 en 2009. Aujourd’hui, nous sommes favoris et nous venons pour gagner ! » Premier test pour l’équipage d’AGIR Recouvrement : la Solo Concarneau en double du jeudi 17 mars au dimanche 20 mars.
Il a dit :

Stéphane Paye, Président – directeur d’AGIR Recouvrement :

« Apres la performance remarquable en 60 pieds lors de la Transat Jacques Vabre, on attaque l’année 2016 avec l’AG2R et beaucoup d’ambition pour cette seule course de l’année. Nous avons déjà eu plusieurs victoires mais jamais dans une Transat, ça serait pour nous un aboutissement ! C’est une saison spéciale qui est allégée par rapport au programme habituel : Adrien avait à cœur de changer de rythme pour cette année. Il a envie d’aller vers de plus grands bateaux et d’accumuler de l’expérience sur d’autres supports. Adrien va de l’avant et a envie de grandir, c’est bien normal ! Si AGIR n’a pas les moyens d’accompagner seul Adrien sur le 60 pieds, nous serons de toute les manières engagés à ses côtés à l’avenir. Le Figaro est pour nous le support idéal et la Solitaire demeure le baromètre de la course au large où les meilleurs viennent se jauger pour conserver leur excellence. Nous espérons bien être de retour sur la Solitaire en 2017 ! »

Rédaction : Quentin Hardy
Adrien Hardy, 31 ans, Nantes, 4e de la Transat Jacques Vabre 2015 (avec Thomas Ruyant), victoire sur la 4e étape de la Solitaire du Figaro 2015, vice-champion de France de Course au Large et vainqueur de la Lorient Horta Solo 2014, vainqueur de la Generali Solo 2013, 13e de la Solitaire du Figaro 2013 et victoire sur la 4e étape, 2e de la Solidaire du Chocolat 2012 en Class 40, vainqueur de la Solo Concarneau 2011,15ème de la Transat AG2R 2010 avec Stan Maslard, vainqueur de la Solidaire du Chocolat 2009 en Class 40, Champion d’Europe et de France 2001 en 420, diplômé de l’Hydro de Nantes, diplômé d’études supérieures de la marine marchande, brevet de chef de quart pont et machine

Vincent Biarnès, 42 ans, Caudan (56), 11e de la Solitaire du Figaro 2015, vainqueur d’étape sur la Generali Solo 2015, 12e de la Solitaire du Figaro 2014, 21e de la Solitaire du Figaro 2012, vice-champion de France de Match Racing 2010, 19ème de la Transat AG2R 2008 avec Erwan Tabarly, vainqueur du classement « bizuth » Solitaire du Figaro 2007

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.