Un Grand Prix de l’Ecole Navale qui prend de l’ampleur

Les conditions météos ont été suffisamment bonnes pour faire courir un maximum de courses aujourd’hui au Grand Prix de l’Ecole Navale – Championnat de France des Monotypes Habitables avec un vent de Nord-Ouest faiblissant (12 nœuds à 8 nœuds), très variant et sur une mer plate. Des conditions idéales qui ont permis aux Diam 24 de faire 5 courses, aux séries présentes à l’Ecole navale d’en faire 4 et aux autres classes d’en valider 3. En multi50, Erwan Leroux sur FenêtréA – Mix Buffet a pris la tête du classement en remportant toutes les courses. Anoter que Gilles Lamiré a du rentrer au port après avir cassé. Thibaut Vauchel-Camus sur son nouveau bateau se place 4è.

« C’est bien que les Comités de Course aient réussi à respecter le programme aujourd’hui. Demain, la météo sera plus musclée : nous ferons au mieux pour que ce soit à nouveau une belle journée de régate ! J’ai pleinement confiance dans toutes les équipes d’arbitres, ils sauront s’adapter » précise le capitaine de corvette Alain Daoulas, coordinateur de l’épreuve.

Les Diam 24 ne chôment pas !
Comme à leur habitude, les Diam 24 ont navigué en deux flottes d’une quinzaine de bateaux sur des petits parcours construits. Ce sont donc 10 manches que le Comité de Course a validé aujourd’hui. Comme depuis le début de la saison, Beijalfore se positionne aux avant-postes même si ce soir ce sont les Suisse de CER2-Ville de Genève qui occupent la tête du classement. Trésors de Tahiti de Teva Plichart, 2ème du dernier Tour de France à la Voile, se positionne en embuscade à la troisième place.

Pierre Pennec (Trésors de Tahiti) 3ème au Classement Général :
« Nous sommes contents de notre navigation car c’est la première avec Manoutéa, notre équipier tahitien. Nous avons peu navigué en début de saison, c’est donc bien pour un début. Nous avons bien travaillé sur la coordination, la communication à bord et la stratégie. Les conditions aujourd’hui le permettaient, demain il y aura plus de vent mais nous aimons bien ça ! »

« Le Grand Prix de l’Ecole Navale prend de plus en plus d’ampleur »
Présent aujourd’hui à l’Ecole navale mais également à Crozon-Morgat le capitaine de vaisseau Eric Pagès nous a fait part de son sentiment sur cette épreuve qu’il connaît bien, et qu’il vit pour la première fois en tant que commandant et directeur général de l’école : « Cette édition a en effet une saveur particulière pour moi. Mon nouveau positionnement (ndlr : le CV Pagès était directeur adjoint de l’Ecole navale auparavant) me permet d’avoir une vision plus globale, plus stratégique. Cette année le Grand Prix a pris plus d’ampleur avec deux nouvelles classes et les deux zones de courses à Brest. C’est bien, mes échanges avec les compétiteurs me montrent que l’épreuve plaît beaucoup et que l’organisation mise en place en collaboration avec l’association du GPEN et la FFVoile est efficace. A l’avenir, j’aimerais que nous continuions à ouvrir l’épreuve à d’autres bateaux, notamment à foils : cela serait en adéquation avec les projets de notre institut de recherche. Nous avons le temps d’y réfléchir mais dans notre volonté de faire davantage connaître l’école, cela pourrait être un point de développement intéressant. »

Une épreuve attractive
Epreuve de référence dans le calendrier fédéral, le GPEN est également l’une des plus grandes compétitions monotypes d’Europe. Pour autant, les équipes d’organisation cherchent constamment à poursuivre le développement de l’épreuve et accueillent toujours avec plaisir les nouvelles classes souhaitant se joindre à la fête. Cette année c’est le cas de deux classes prestigieuses, à savoir les Muscadets et les Multi 50.

Olivier Carton, secrétaire de l’Association des Propriétaires de Muscadet (APM), nous explique pourquoi ils ont fait le choix de venir en presqu’île de Crozon pour disputer cette épreuve : « Le Grand Prix de l’Ecole Navale est devenu une institution dans le monde de la voile. Nous avions envie de participer à cette grande aventure. C’est aussi l’occasion de voir d’autres catégories de bateaux et d’échanger avec eux. C’est aussi une bonne occasion de présenter au public et aux autres régatiers les Muscadets, notre programme et la dynamique de notre classe. Les muscadets regorgent d’atouts. De plus la situation géographique du GPEN est idéale pour nous, ça reste en Bretagne ! Ça facilite les déplacements. »

Source : GPEN

> Les classements 
Diam 24 (après 5 courses) : 1. Victor Casas (CER 2 Ville de Genève) 15 points; 2. V. Bellet (Beijaflore) 17 pts; 3. T. Plichart (Trésors de Tahiti) 20 pts; 4. S. Lacan (Team Réseau Ixio) 24 pts; 5. P.-L. Berthet (Elengy) 24 pts; 6. Q. Delapierre (Lorina Limonade Golfe du Morbihan) 27 pts; 7. A. Pierroz (Helvetia Blue by Normandie Elite) 27 pts; 8. M. Richard (Oman Sail 1) 28 pts; 9. B. Stamm (Cheminées Poujoulat) 29 pts; 10. M. Blondeau (Toulon Provence Méditerranée) 30 pts. (29 bateaux)

Multi50 (après 6 courses) : 1. Erwan Le Roux (FenêtréA – Mix Buffet) 5 points; 2. L. Roucayrol (Arkema) 9 pts; 3. A. Tripon (Réauté Chocolat) 14 pts; 4. T. Vauchel Camus (Solidaires En Peloton Arsep) 19 pts; 5. G. Lamiré (La French Tech Rennes Saint-Malo) 27 pts. (5 bateaux)

Corsaire (après 3 courses) :1. Jacques Levy (Lezig) 5 points; 2. H. Boutin (Pesk-Aour) 9 pts; 3. A. Caradec (Buanoc’h) 9 pts; 4. R. Guy (Morning Clown) 11 pts; 5. F. Trocme (Pruneau Cuit) 12 pts. (15 bateaux)

Gibsea (après 3 courses) : 1. Richard Douhet (Ghibli) 6 points; 2. M. Miossec (Atlantic Bâtiment) 6 pts; 3. T. Lecornec (Capitaine Caverne) 9 pts; 4. X. Gosselin (Ville de Mondeville) 12 pts; 5. A. Bodenes (Let’Boogie) 15 pts. (11 bateaux)
Muscadet (après 3 courses) : 1. Benoit Chauchat (Triple Buse) 3 points; 2. P. Lafuste (Charlotte) 7 pts; 3. N. Goron (Longitude) 8 pts; 4. J.-H. Bouyer (Sapajous) 15 pts; 5. F. Leffray (Plijadur) 16 pts. (15 bateaux)
Speedfeet 18 (après 4 courses) :  1. Philippe Giard (Speedy Gonzales) 7 points; 2. B. Corvec (Dr Feelgood) 7 pts; 3. L. Le Lièvre (Tess) 10 pts; 4. B. Morane (Pericles) 10 pts; 5. F. Cattier (Maupiti) 14 pts. (11 bateaux)
J22 (après 4 courses) :  1. Christian Feij (Tu Delft Broach) 5 points; 2.J. Koppernaes (Raised) 5 pts; 3. P. Huet (European Homes) 8 pts; 4.A. de Zeeuw (Djinn Histos) 10 pts; 5. A. Holtrop (Rotterdam World Gate Awa) 11 pts. (11 bateaux)
Mach 650 (après 4 courses) : 1. Manuel Guedon (West Paysages – Le Carré) 4 points; 2. C. Briand (Actual) 6 pts; 3. L. Le Ponner (Tarmach) 8 pts; 4. H. Blanchot (Machsinus) 9 pts; 5. Y. Gouron (K.MA 3) 13 pts. (5 bateaux)
Open 5.70 (après 4 courses) :  1. Thomas Jourdren (Voile Baie de Morlaix 1) 3 points; 2. M. Vignal (Bessec Chausseur Institution Saint) 8 pts; 3. N. Ferellec (CDV Finistère 1) 9 pts; 4. P. de Kerdrel (Voile Baie de Morlaix 3) 10 pts; 5. J. Guérin (Color of Stars) 18 pts; 6. B. Hillion (CDV Finistère 2) 19 pts; 7. W. Oger (Toxic) 19 pts; 8. T. Polet (LH) 20 pts; 9. D. Seeten (VADK) 23 pts; 10. M. Potier – Kernaleguen (TBS / SNT1) 27 pts. (29 bateaux)
Seascape 24 (après 3 courses) : 1. Sébastien Liagre (Sea Reine) 3 points; 2. C. Berjamin (Jonas II) 7 pts; 3. M. Kervizic (Waka Nui) 8 pts. (3 bateaux)
Seascape 18 (après 3 courses) : 1. Ben Gilbert (Pink Ticket) 3 points; 2. P. Wantsall (Unitedbritany.com) 6 pts; 3. M. Begue (Tchiot Yacht) 14 pts; 4. Y. Bausson (Glizig) 15 pts; 5. V. ANsel (Jerry) 17 ps. (15 bateaux)
J80 (après 3 courses) : 1. Simon Moriceau (Armen Habitat) 6 points; 2. L. Nadal (Gan’Ja) 15 pts; 3. P. Bot (Ecole Navale – CG29 – FCD) 17 ps; 4. P; Noesmoen (Elite April Marine – SN Sablais) 21 pts; 5. A. Phelipon (Navigatlantique) 23 pts.
(42 bateaux)