Grand Prix de l’Ecole Navale : Derniers préparatifs

Samedi 12 Mai 2018 Crozon Morgat @ Pierrick Contin

Le plus grand rassemblement de voiliers monotypes se prépare pour sa 18e edition. Dès jeudi, la voile est en fête entre Brest et la Presqu’île de Crozon. Le Grand Prix de l’Ecole Navale accueille 200 bateaux et 1 000 marins pour trois jours de festivités et de compétitions ouverts à tous les âges et à toutes les catégories sociales. La singularité de l’événement ? Réunir des classes monotypes, soit des bateaux identiques au sein d’une même série afin de permettre une parfaite équité sportive. Ainsi, plus de douze séries sont réparties sur cinq sites différents de Morgat sur la Presqu’île de Crozon, au Moulin Blanc à Brest. Les J80 (44 bateaux), les Open 5.70 (31) et les Diam 24od (25) sont les classes les plus représentées.

Par ailleurs, à l’issue de ces trois jours de compétition, six titres de champion de France seront décernés, la Fédération Française de Voile ayant fait du Grand Prix de l’Ecole Navale un événement majeur de sa saison sportive. L’association du Grand Prix de l’Ecole Navale, la Marine nationale avec le soutien de l’École navale, l’ensemble des communes de la presqu’île de Crozon et la ville de Brest s’engagent pour l’occasion. Tout au long de l’année, ce sont plus de 250 bénévoles qui se mobilisent pour garantir la qualité de ce rendez-vous incontournable.

Journée Portes Ouvertes
Le Grand Prix de l’Ecole Navale garantit aux skippers une participation abordable et de qualité grâce au soutien exclusif de ses partenaires privés. En marge des compétitions, le samedi 1er juin, les spectateurs peuvent venir admirer l’Hermione de passage dans l’Anse du Poulmic ainsi que trois des Pen Duick, bateaux emblématiques d’Éric Tabarly, depuis le front de mer de l’École navale. Des navettes gratuites, au départ du port de commerce de Brest, sont mises en place pour rejoindre Lanvéoc Poulmic.

DECLARATIONS
Alain Daoulas, commissaire nautique du Grand Prix de l’Ecole Navale : « Depuis le début de la semaine, les bateaux arrivent progressivement sur les différents lieux de compétition. Et les arrivées vont s’intensifier jusqu’à jeudi prochain ! Les bénévoles, le monde associatif et les commerçants locaux s’impliquent fortement, tout comme les communes de la presqu’île de Crozon, le milieu sportif brestois et la Marine nationale afin que le spectacle soit au rendez-vous. Progressivement, l’épreuve a su trouver avec brio toute sa place dans le paysage nautique et sportif français. »

Valentin Bellet, skipper de Beijaflore, actuel leader du Tour Voile Series (Diam 24od) : « Pour nous, ce week-end est très important puisque nous aurons l’occasion de défendre notre titre de champion de France de Diam 24. L’an dernier, les conditions avaient été difficiles et la bataille avait été très disputée. Ce qui rend l’épreuve sympa, c’est le cadre, atypique, puisque nous sommes tous regroupés à l’École Navale. Nous logeons au même endroit, les repas sont pris ensemble et les équipes se mélangent. Cela contribue grandement à la bonne ambiance ! »

François Coutant, gestionnaire de la flotte Beneteau (First 18, First 24) : « Il s’agit du plus grand rassemblement monotype de France avec un organisation exceptionnelle. C’est devenu incontournable pour nous, à tel point que Beneteau est devenu partenaire du Grand Prix de l’Ecole Navale cette année. Pour les First 24, la compétition fait également partie des trois épreuves comptant pour la First Cup. Vivement que ça commence ! »