Le grand final des GC32 à Toulon

0
6

L’ensemble du Var a essuyé une belle tempête hier mais si le vent s’est calmé aujourd’hui l’état de la mer sur la Rade de Toulon avec une houle importante, n’a pas permis aux GC32 volants de pouvoir courir en toute sécurité pour ce premier jour de la GC32 TPM Med Cup. Après avoir accueilli les America’s Cup World Series à Toulon en 2016, cette nouvelle épreuve de voile, également destinée aux catamarans à foils, inclut d’ailleurs deux équipes qui étaient venues en 2016 (NORAUTO powered by Team France de Franck Cammas, et INEOS TEAM UK de Sir Ben Ainslie).

Le directeur de course, Stuart Childerley, a expliqué : « L’énorme tempête qui a traversé l’Est hier a laissé une houle de 2m. Le vent d’aujourd’hui a été très bon – 10-15 nœuds d’Est, mais nous avons eu deux problèmes : Amarrer les bateaux à la grue et les amarrer en toute sécurité dans le port, et l’état de la mer à l’extérieur. « Nous avons donné aux équipes la possibilité d’une mise à l’eau aujourd’hui, mais les conditions dans le port sont préoccupantes si nous laissons les bateaux dans l’eau toute la nuit. Au lieu de cela, il est prévu de mettre à l’eau les bateaux demain matin avec l’intention de régater à 12h30. Nous espérons que l’état de la mer demain sera meilleur. »

Franck Cammas, Skipper de NORAUTO, leader du GC32 Racing Tour 2018, a approuvé cette décision : « Il aurait été difficile de courir dans ces conditions car les vagues ne sont pas dans la même direction que le vent. Sur l’empannage bâbord, nous sauterions sur chaque vague et nous nous écraserions à chaque fois. Mais c’est la vie et ce n’est pas la première fois que cela arrive. Ces bateaux volent et sont comme des voitures de Formule 1 – on ne peut pas les conduire dans le sable.  »

Simon Delzoppo, skipper de .film Racing, qui est venu d’Australie spécialement pour courir ici à Toulon, a ajouté :  » Je pense qu’avec l’état de la mer, il y avait un risque élevé de chavirage et d’avarie des bateaux. Il vaut mieux jouer intelligemment et sortir demain matin pour faire de la bonne navigation et revenir en un seul morceau.  »
Tout comme Franck Cammas, Giles Scott, le médaillé d’or olympique finlandais, en compétition aux côtés de Sir Ben Ainslie sur INEOS TEAM UK, court ici pour la première fois depuis les America’s Cup World Series. « Aujourd’hui, il n’y a pas trop de vent, mais juste pour sortir le bateau du port…. il y a des gens qui surfent sur des vagues déferlant à l’entrée du port ! Demain, ce sera la même force de vent, mais j’espère que l’état de la mer va s’améliorer.  »

Après les America’s Cup World Series et avec deux équipes françaises en compétition et beaucoup de promotion autour du troisième plus grand port méditerranéen de France et capitale du Var, un grand nombre de spectateurs est attendu autour de la Rade de Toulon pour la GC32 TPM Med Cup ce week-end. Les organisateurs locaux de Sirius Events, dirigé par Manfred Ramspacher, mettent aujourd’hui la touche finale au village de l’Anse Tabarly – Plages Du Mourillon pour accueillir les spectateurs.

Simon Delzoppo, également président de la GC32 International Class Association, a conclu : « Toulon est un endroit idéal pour la voile – nous avons apprécié les entrainements que nous avons fait ici et le set up est génial avec le village et les spectateurs. Maintenant, il ne nous reste plus qu’à aller naviguer. »

Argo (USA) – Jason Carroll
Film Racing (AUS) – Simon Delzoppo
Frank Racing (NZL) – Simon Hull
INEOS TEAM UK (GBR) – Ben Ainslie
Métropole Toulon Provence Méditerranée (FRA) – Robin Follin
Norauto powered by Team France (FRA) – Franck Cammas
Realteam (SUI) – Jérôme Clerc
Zoulou (FRA) – Erik Maris