Golden Globe Race. Uku Randmaa troisième aux Sables

PPL PHOTO AGENCY - COPYRIGHT FREE for editorial use only PHOTO CREDIT: Jane Zhou/GGR/PPL Tel: +44(0)7768 395719 E.mail: ppl@mistral.co.uk web: www.pplmedia.com ***2018 Golden Globe Race: Uku Randmaa, the 54-year old Estonian solo circumnavigator shares the champagne with well-wishers. Randmaa received a huge welcome on his return to Les Sables d'Olonne, France today to take 3rd place overall in the 2018 Golden Globe Race. He completed the 28,000 mile voyage in 254 days 18hrs and 40 minutes which includes a 65hr penalty for receiving private weather routing information from a Ham radio operator.

C’est épuisé et à court de nourriture que l’Estonien Uku Randmaa a coupé la ligne d’arrivée aux Sables d’Olonne à 9:00 UTC ce dimanche prenant la 3ème place de la Golden Globe Race. Le vainqueur de la course Jean-Luc Van Den Heede et son dauphin Mark Slats étaient là pour l’accueillir à son arrivée, ainsi que Loïc Lepage et Susie Goodall, tous deux rescapés de naufrages.

Après presque 252 jours en mer, il ne lui restait plus comme seule nourriture que trois sachets de soupe déshydratée et il a dévoré la pizza qu’on lui a servi. Il a aussi apprécié le goût du champagne mais, avant d’en boire une gorgée, il en a versé un peu dans l’eau pour remercier Dieu d’être rentré sain et sauf, puis il a arrosé son bateau One and All aspergeant son mât et son 2ème compagnon – son pilote automatique Hydrovane- avant de passer la bouteille à ses amis skippers de la GGR.

En parlant de son régime il a déclaré : “ Je pense que j’ai perdu au moins 20 kg. A Hobart, je savais que j’allais manquer de nourriture, donc j’ai tout partagé en deux…et puis encore en deux. J’avais deux rations par jour ; un plat de nourriture déshydratée et une tasse de soupe, mais c’était très bon pour ma santé. Si j’avais une activité physique, je fatiguais vite, mais ce n’était pas un problème majeur. Le plus dur dans ce voyage c’était le manque de vent. J’ai été scotché dans la zone de haute pression de Sainte Hélène pendant plus d’une semaine. Ma plus grande inquiétude était de garder le bateau en état. J’avais peur de casser quelque chose et de ne pas pouvoir finir la course”.

Autre commentaire sur son voyage : les déchets dans la mer “ La plus grande pollution -surtout des plastiques- c’était après le Cap de Bonne Espérance. Il y avait comme des courants entiers de déchets dans la mer. Une fois j’ai vu une porte, une autre fois un arbre entier. S’ils avaient cogné la coque, je pense que mon pilote se serait cassé”.

Qu’est-ce-qu’il a préféré ? “Oh, les Mers du Sud, les vagues, la solitude. Les vagues étaient incroyables. Je les regardais pendant des heures et chacune était si différente”.

Les bernacles ont été un problème récurrent. “A Hobart, quelqu’un m’a dit ‘J’ai une bonne et mauvaise nouvelle pour toi Uku…La bonne c’est que tu pourrais gagner 10 jours de route. La mauvaise est que tu dois nettoyer ta coque tout seul !’ “C’était vraiment effrayant de voir son bateau sans être à bord. L’eau était à 6°C. Je portais ma combinaison de survie mais ça me faisait flotter et j’ai du mettre des cordes sous la quille pour rester sous la coque et la gratter.

“C’était le grand rêve de ma vie et je suis très très heureux de l’avoir réalisé… C’est pour cela que je veux remercier ma femme”.

Randmaa a passé le Cap Horn à la 5è place de la course puis est remonté à la 3è position dans l’Océan Indien après les sauvetages de 3 skippers suite aux terribles conditions météos : l’Indien Abhilash Tomy, l’Irlandais Gregor MC Guckin, le Français Loïc Lepage

L’Estonien était 3è au point d’échange de films à Hobart et a maintenu sa position jusqu’à la fin malgré une pénalité de 72 heures pour avoir reçu des informations de routage par une radio amateur il y a deux semaines.

PPL PHOTO AGENCY – COPYRIGHT FREE for editorial use only
PHOTO CREDIT: Jane Zhou/GGR/PPL
Tel: +44(0)7768 395719 E.mail: ppl@mistral.co.uk
web: www.pplmedia.com
***2018 Golden Globe Race: Uku Randmaa, the 54-year old Estonian solo circumnavigator received a huge welcome on his return to Les Sables d’Olonne, France today to take 3rd place overall in the 2018 Golden Globe Race. He completed the 28,000 mile voyage in 254 days 18hrs and 40 minutes which includes a 65hr penalty for receiving private weather routing information from a Ham radio operator.

Le quatrième, l’américano-hongrois Istvan Kopar, devrait arriver les 18 ou 19 mars.

Distance parcourue….28461 milles, vitesse moyenne 4,65 noeuds, temps total incluant la pénalité de 65 heures 40 minutes = 254 jours 18 heures et 40 minutes.