Globe40. Kito de Pavant et Guillermo Altadill annoncent leur participation

Plus d’une vingtaine de skippers sont attendus sur cette course autour du monde en Class40. Kito de Pavant y participera avec Gwen Gbick : « Enfin un tour du monde qui s’arrête quelque part ! Courir et voyager, voilà le programme. Je connais déjà l’ensemble des étapes mais j’espère avoir simplement un peu plus le temps que les autres concurrents d’en profiter… » et Gwen abonde sur le même thème : « Un tour du monde à la voile est une aventure unique en son genre…. J’en ai beaucoup rêvé quand j’étais gosse. Quasi intemporelle, elle amène depuis des siècles les navigateurs à tourner le dos au confort pour se contenter de l’essentiel. La GLOBE 40 propose cette parfaite alchimie entre de très bons bateaux de taille raisonnable et une histoire humaine et sportive à la fois. »

L’espagnol GUILLERMO ALTADILL possède l’un des CV les plus impressionnants du monde de la voile avec 10 courses autour du monde à son actif, dont 2 Withbreads et 2 Volvo Ocean Races. Il a également participé aux Barcelona World Race 2007 et 2014 et à la tentative de record Jules Verne en 2003. Au cours de sa longue carrière sportive, il a réussi à terminer deuxième de la Volvo Ocean Race, de la Barcelona World Race, de la Transat Jacques Vabre et remporte Sidney Hobart à deux reprises. C’est un superbe atout pour la GLOBE40 d’être capable d’attirer de tels profils qui peuvent encore trouver une nouvelle aventure à vivre dans ce projet ; GUILLERMO sera accompagné dans son projet BLUE ENERGY comme co-skipper par le portugais FELIPE SILVA, double champion d’Europe de Finn.

Le parcours de la GLOBE40 est évidemment à ce jour sous la tension de la crise sanitaire bien que la situation soit très différenciée d’une étape à l’autre avec des iles qui ont été peu touchées comme l’Ile Maurice, la Nouvelle- Zélande, la Grenade, ou la Polynésie Française – qui vient de rouvrir les vols commerciaux- et des étapes continentales plus atteintes. Le lien a été maintenu avec l’ensemble de nos correspondants des étapes pour poursuivre le processus de préparation en attendant une ré- ouverture complète des frontières, la plupart des étapes étant dans un an au moins et un an et demi pour la fin du parcours. Par ailleurs si des impossibilités se faisaient jour l’organisation se garde la possibilité de changer une étape sans que l’équilibre général du parcours ne soit modifié.