Globe 40. Déjà 30 projets, ouverture des pre-inscriptions le 10 octobre

Les Figaros lors de la 1ere étape de la Solitaire Urgo Le Figaro 2019 - en mer le 06/06/2019

GLOBE40, le Tour du Monde en Class40 connait un réel engouement de la part des skippers désireux de vivre une belle aventure maritime. Un rêve accessible aux amateurs passionnés comme aux professionnels, un rêve qui veut concilier les valeurs du voyage et de l’aventure avec celle de la compétition, un rêve maîtrise sportivement et financièrement.

Déjà près de 30 projets se sont aujourd’hui déclarés auprès de l’organisation, qu’ils soient déjà décidés ou fortement intéressés et tous avec beaucoup d’envie exprimée; on sent au ton des échanges que l’aventure va être exceptionnelle.

Ces projets représentent à ce jour un panel international de 11 nationalités, pour moitié français et pour moitié internationaux (USA / Australie / Afrique du Sud / Brésil / Finlande / Allemagne / Italie / Grande-Bretagne / Croatie / Grèce).Les profils sont extrêmement variés et se partagent entre habitués du Class40 ou nouveaux venus ayant déjà pour la plupart une bonne expérience hauturière sur d’autres supports.

Cette variété d’âges, avec y compris de jeunes coureurs venant du mini 6.50 ou du Tour de France à la Voile, de profils professionnels, d’expérience maritime présage d’une densité humaine et de rencontres fortes.

LE PARCOURS AUTOUR DU GLOBE CONFIRMÉ

Le fort pouvoir de séduction du parcours est ce qui revient le plus dans les échanges avec les futurs participants : adapté au Class40, ambitieux – 30.000 milles à faire -, soutenu en rythme – un départ et une arrivée chaque mois en moyenne -, il est aussi construit avec une préoccupation forte de sécurité – temps limité dans les latitudes les plus basses, nombreux port de refuge potentiels.

Après plusieurs mois de préparation les 7 étapes hors départ et arrivée se confirment et devraient constituer, sauf difficulté imprévue sur une étape, le parcours final ; pour chacune de ces étapes des acteurs locaux influents se sont proposés pour appuyer le projet : ne citons à ce titre que le Royal New Zealand Yacht Squadron ( RZYS) pour Auckland – organisateur de l’America’s Cup 2021 – , en Polynésie la société Archipelagoes qui organise depuis 15 ans la Tahiti Pearl Regatta, à Ushaïa en Argentine la dynamique présidente du Yacht Club qui a l’habitude d’accueillir les compétiteurs en avarie sur les tours du monde, ou encore le plus ancien club de Recife au Brésil le Cabanga Iate Clube de Pernambuco, organisateur de la course au large la plus importante du pays, Recife / Fernando de Noronha.

LA VILLE DEPART / ARRIVEE : DEUX SCÉNARIOS EN NÉGOCIATION

Une dizaine de villes et de territoires sont aujourd’hui en discussions et négociations avec l’organisation pour être la ville de départ et d’arrivée de ce nouveau Tour du monde ; un événement qui avec son rythme dynamique et son plan média offrira non seulement des beaux événements de départ et d’arrivées, mais aussi une animation continue pendant les 9 mois du projet et créera un lien fort avec le grand public du territoire choisi tout en offrant une belle image à l’international.

Deux options se dessinent entre des collectivités françaises et des propositions faîtes par plusieurs destinations du sud de l’Europe ; attachement au territoire français – foyer de la Class40 -ou départ à l’international ; un dilemme dont l’épilogue est attendu pour le salon nautique de Paris en décembre prochain.

UN PLAN MEDIA NOVATEUR : RACONTER UNE HISTOIRE AU PLUS GRAND NOMBRE

Particulièrement bien accueilli par la presse française et internationale l’événement mettra en place un plan média reflètera l’esprit du projet, dépassant le cadre traditionnel de la course au large, touchant le public le plus large possible en racontant une histoire faite certes de sport, mais aussi d’intérêt géographique et culturel pour les pays traversés ; en préparation avec des producteurs TV et un média d’envergure à choisir la mise en place de 8 sujets de 26’ qui rythmeront cette nouvelle « grande route ».

Et associé à ce dispositif tout le panel des outils numériques et réseaux sociaux initié par les 600.000 vues (dont 80% à l’international) FB de la vidéo de lancement du projet.

LA PUBLICATION DE L’AVIS DE COURSE ET OUVERTURE DES PRE-INSCRIPTIONS AVANCÉES AU 10 OCTOBRE

En avance de 2 mois sur le calendrier présenté au lancement en juin dernier l’Avis de Course sera publié le 10 octobre prochain; il marquera aussi l’ouverture des pré-inscriptions selon le principe défini dans le projet de course publié en juin : pour un montant remboursable en cas de non-participation les futurs concurrents pourront se faire connaître officiellement et bénéficier d’un lien privilégié avec l’organisation avec en particulier avec la communication de l’étude climatologique et de routage réalisé avec Christian Dumard et Great Circle.

Quelques points techniques restent à finaliser pour la publication de l’avis de course et qui font l’objet de débats avec la FFV, la Class40 et les futurs participants, chacun étant appelé à faire connaître son point de vue : limitation ou non du nombre de participants, nombre de voiles limite, nombre maximal de changement de skippers pendant l’épreuve, moyens de communication..

Enfin le contour de l’assistance technique se dessine avec la publication à la fin du mois de septembre d’une note précise à ce sujet, l’organisation entendant jouer un rôle fort dans ce soutien aux concurrents, travail en cours de réalisation avec le chantier V1D2 de Caen et son dirigeant Marc Lefebvre, spécialiste du Class40 et ayant participé à plusieurs tours du monde en accompagnement technique.