Gitana 13 attendu mercredi ou jeudi à Londres

Gitana 13 Route du The 03
DR

Le passage du Cap Finisterre, à la pointe Nord-Ouest de l’Espagne, n’a pas été une mince affaire pour les dix marins du Gitana Team : « Nous avons du tirer des bords tout le long de la pointe de Galice : au total près de vingt-trois virements ! Un rythme vraiment intense qui a énormément sollicité l’équipage.» Depuis ses bureaux toulousains, Sylvain Mondon, qui ne se déconnecte que très rarement de son ordinateur, nous expliquait cet enchaînement de manœuvres : « Gitana 13 a longé les côtes de Galice pour s’abriter de la houle et du vent plus défavorable au large. En effet, "à terre" le flux de Nord-Est soufflait entre 25 et 30 nœuds (contre 35 à 40 nœuds en rafales au large) et a permis de gagner suffisamment dans l’Est avant de débuter la traversée du Golfe de Gascogne. Ce décalage a nécessité de très nombreuses manœuvres au ras des cailloux tout l’après-midi de dimanche et une bonne partie de la nuit. Mais la récompense pour l’équipage de Gitana 13 est d’effectuer la traversée au près en tribord amure dans des vents d’Est-Nord-Est, compris entre 20 et 25 nœuds, et dans une mer avec des creux de 2 à 3 mètres. Ces conditions rendent la progression pénible mais beaucoup moins que si la traversée avait été tentée plus à l’Ouest, dans des vents plus forts et plus refusants.»

Mer courte

Malgré tout, la vie à bord du maxi-catamaran armé par le Baron Benjamin de Rothschild demeure compliquée : « La mer n’est pas très grosse, mais elle est plutôt courte et Gitana 13 plante très régulièrement dans les vagues. Nous avons droit à un arrêt buffet toutes les trois minutes, ce qui peut donner quelques figures de styles de certains équipiers. Dans ces conditions, dormir est quasiment un exploit ! » Le bruit de fond de la courte conversation du jour avec Léopold Lucet confirme largement cela. Ce flux de Nord-Est musclé que Lionel Lemonchois et son équipage exploitent au mieux depuis 24 heures, accompagnera le maxi-catamaran de 33 mètres pour toute la traversée du Golfe de Gascogne puis pour la remontée de La Manche. Le retour à des conditions de vents portants soutenus, plus favorables à Gitana 13, ne sera que pour les dernières heures du parcours, entre le Pas-de-Calais et l’arrivée dans la Tamise. L’ETA (Estimated Time Arrival) est toujours prévue entre le 24 fin de journée et le 25 septembre au matin.

Rappel :
Gitana 13 a quitté Hong-Kong le jeudi 14 août à 9h55’32’’ (heure française)
Lundi 22 septembre à 9h45 (heure française), Gitana 13 navigue par 44°15.97 N /07°10.80 W