François Gabart, la course a été belle jusqu’au bout

0
12
Francis Joyon skipper de l Ultime Idec Sport, Vainqueur et Francois Gabart, 2eme de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe 2018 - Pointe a Pitre le 11/11/2018

Les premier mots de François Gabart à son arrivée : « Quand il me vire devant je me dis c’est mort et puis en fait je reviens je reviens je reviens puis je me dis ‘on va se finir tous les deux sur la ligne à une longueur de bateau…’ Et voilà c’est comme ça que ça se termine, mais ce n’est qu’un détail. C’est un détail important car il arrive à la fin de la course, mais ce n’est qu’un petit moment par rapport à une course qui a duré un petit peu plus d’une semaine !

« Je pensais que ça allait être simple sur une transat et en fait j’ai passé énormément de temps à bricoler et à adapter ma façon ne naviguer à tous les problèmes que j’ai pu avoir sur le bateau. J’ai passé mon temps à ça, dès qu’il y avait une phase de transition. Ça a commencé dès le passage de Ouessant et ça s’est terminé jusque dans derniers bord où il fallait pomper dans le puits de foil qui se remplissait d’eau »

« Si j’ai la patate comme lui à 62 ans, ce sera bien. C’est la preuve que la voile maintient en forme. Cela dit, quand on regarde ce qu’on a fait… Moi, je n’ai pas beaucoup dormi et parfois, on va un un peu trop loin dans l’extrême au niveau physique et mental donc il ne faut pas faire ça trop souvent. Une fois par an, c’est suffisant »

« Parfois il y a des courses avec des choix stratégiques larges mais au final sur cette @routedurhum on était plus ou moins obligés de faire les mêmes options ! C’est aussi pour ça que l’on arrive si proches l’un de l’autre. »

« J’ai énormément bricolé pendant ces 7 jours de @routedurhum et je ne m’attendais pas du tout à ça ! J’ai passé mon temps à ça dès qu’il y avait des transitions. J’ai eu un sacré paquet de soucis ! » J’ai envisagé assez rapidement d’abandonner cette @routedurhum… mais j’ai réfléchi à si ça me mettait en danger ou pas. Et la réponse a été assez rapide: non ! Donc finalement je ne l’ai pas vraiment envisagé ! Et j’ai continué ! » « Peut être que demain j’aurai la gueule de bois mais sincèrement, ce soir, je suis content ! »

Audio Conférence de presse :

« Je suis content de la course. Cette course aurait pu s’arrêter plus tôt, ça ne se joue pas à grand chose. J’arrive quand même jusqu’ici en Guadeloupe, ravi de m’être tiré la bourre. C’est vrai que je suis deuxième. La victoire, est-ce vraiment ce que je viens chercher systématiquement ? Ces dernières années, j’ai eu la chance de vivre des courses de dingues. Ce que tu retiens à la fin, c’est ça. Ce sont les expériences que tu vis… Je retiendrai que j’ai eu peur, que j’étais tendu quand je voyais Francis revenir, que c’était insupportable. Et ce dernier bord à bord la nuit dans la pétole. Peut-être que demain j’aurais la gueule de bois et que ça fera mal de ne pas avoir gagné, mais je crois surtout que je m’en souviendrai toute ma vie de cette course, parce qu’elle était belle jusqu’au bout. Et j’y ai appris plein de choses ».