Francis Joyon devrait pulvériser le record de la Route du Thé

OFF BELLE-ILE EN MER, FRANCE - SEPTEMBER 18: French skipper Francis Joyon is training on his Maxi Trimaran IDEC Sport with his crew, Christophe Houdet, Bertrand Delesne, Corentin Joyon and Antoine Blouet, prior to their Asian Tour next winter on September 18, 2019, off Belle-Ile en Mer, France. (Photo by Francois Van Malleghem/Alea)

Les dernières 48h ont été intenses et en mode survie à bord d’Idec Sport pour l’équipage qui n’est plus qu’à 300 milles du but et compte plus de 1000 milles d’avance. Francis Joyon et l’équipage du maxi trimaran IDEC SPORT devraient, sauf imprévu, franchir demain matin entre 7 et 9 heures du matin, la ligne d’arrivée de cet immense record de la Route du Thé qui rejoint Hong-Kong et Londres. Au terme de 32 jours de mer, et après avoir parcouru près de 16 000 milles sur le fond et à près de 21 noeuds de moyenne, Joyon et son équipage pulvériseraient ainsi de 4 bonnes journées le temps référence détenu depuis 2018 par l’équipage italien du trimaran Maserati, skippé par Giovanni Soldini (36 jours, 2 heures, 37 mn et 12 sec.)

Mais avant de crier victoire en glissant sous le pont Elizabeth II sur la Tamise, Francis et ses boys doivent aujourd’hui et la nuit prochaine négocier plusieurs difficultés d’importance, à commencer par ce fort flux de secteur plein Ouest, qui va les obliger à tirer de longs bords de portant en travers de la Manche, et d’en revisiter les rivages, un coup côté anglais, un coup côté français.

A sec d’énergie
En abordant avec la nuit prochaine l’Est de l’Angleterre, le maxi-trimaran IDEC SPORT entrera dans le très délicat et très encombré estuaire de la Tamise et sera confronté à son trafic intense, ses bouées, ses courants… un secteur dangereux que tout marin préfère négocier de jour. Et comme rien n’est jamais simple en mer, c’est à sec de carburant et donc batteries déchargées que Francis devra appréhender cette zone à haut risque, sans AIS ni radar… Une arrivée « à la Joyon » a-t-on envie de dire. Le détenteur du Trophée Jules Verne et vainqueur de la dernière Route du Rhum a tout au long de son immense carrière connu et maitrisé ce genre de situation improbable, quand ses inépuisables ressources physiques et humaines ont pallié aux déficiences techniques.

Avec ce record de la Route du Thé, Francis met un terme à un incroyable périple entrepris le 19 octobre 2019 au départ de Port Louis en Bretagne, dans le cadre de l’IDEC ASIAN TOUR, qui aura ainsi vu l’homme de tous les exploits faire plus d’un demi-tour du monde et rajouter en 4 mois et demi, 4 nouveaux records ou temps références à son éloquent palmarès.