Nouvelle journée intense en rebondissement sur le Tour pour cette nouvelle étape au Grau du Roi Port Camargue. Team Lorina Limonade – Golfe du Morbihan s’impose devant Fondation FDJ – Des Pieds et Des Mains et Cheminées Poujoulat qui complétent le podium du jour. Fondation FDJ – Des Pieds et Des Mains prend la tête au général devant Team SFS et Trésors de Tahiti. Ces Stades Nautiques ont été cauchemardesques pour les anciens leaders tahitiens, 26e de la journée… Les teams ont encore deux Actes pour se départager. Reprise des régates mercredi avec un Raid Côtier à Marseille.

Après SFS et Trésors de Tahiti, c’est donc au tour de Fondation FDJ – Des Pieds et Des Mains de récupérer ce soir le gennaker bleu de leader. Une belle surprise pour cet équipage qui a occupé une bonne partie du Tour la 2ème marche du podium ! « C’est génial. Cette première place au classement, nous n’y pensions même pas ce matin. Le but, aujourd’hui était de bien naviguer car nous savions que les conditions allaient être difficiles et ça l’a été. Nous avons su tirer notre épingle du jeu. Nous avons un équipage qui fonctionne bien et qui est rapide dans toutes les conditions. Nous sommes donc très contents de prendre la tête du classement. » explique un Damien Seguin aux anges à l’arrivée au paddock.

Ce leadership vient donc récompenser la régularité de l’équipage et confirme sa montée en puissance. 4ème au classement général à la fin de l’Atlantique, Damien Seguin, Damien Iehl et Benjamin Amiot se sont montrés très solides depuis leur arrivée en Méditerranée. Conquérants, ils ont remporté avec sang-froid le raid côtier de Roses et n’ont jamais manqué une finale de stades nautiques depuis le début de l’évènement. « On navigue bien et même de mieux en mieux. Toute l’année, nous avons cherché notre mécanique de fonctionnement et là je pense que nous l’avons trouvée notamment dans la communication à bord entre nous trois. On fait peu d’erreurs et nous ne nous prenons pas la tête. » explique le co-skipper, Damien Iehl, lui aussi ravi de cette belle journée.

 

 

Ce lundi était sans nul doute la journée la plus ventée de cette 40ème édition du Tour de France à la Voile. Face à ces conditions soutenues, et pour ne pas lancer les Diam 24 dans le plus fort du coup de vent, le comité de course a avancé le programme sportif de la journée, puis imposé aux équipages de naviguer avec un ris dans la grand-voile.

Grand spectacle dans la Tramontane
La phase de qualification a débuté dès 10h30 dans un vent d’Ouest/Nord-Ouest de 15 à 20 nœuds. A 11h, les « ventilateurs » se sont allumés d’un coup (25 à 30 nœuds et davantage dans les claques), la mer a commencé à blanchir et à se creuser. Dans ces conditions toniques, physiques et humides, les équipages ont offert un superbe spectacle. La ligne d’arrivée des parcours était mouillée à quelques mètres du Village du Tour de France à la Voile, pour le plus grand bonheur des spectateurs massés sur la digue qui ont pu profiter pleinement du show. Les teams de tête ont été impressionnants de maîtrise. Désormais parfaitement rôdés à l’exercice, ils exécutaient des manœuvres fluides, rapides. A noter que dans cette délicate navigation, plusieurs équipiers sont tombés à l’eau, heureusement sans gravité.

Prime à la régularité
Dans le groupe bleu, trois équipages ont été très réguliers durant les qualifications : Team Lorina Limonade – Golfe du Morbihan (deux victoires et une 3e place), Beijaflore (trois fois 2e) et Cheminées Poujoulat (une victoire et deux 3e places). Les amateurs de Dunkerque Voile ont également été très inspirés. Comme à Roses, Team Oman Sail (3e au Général ce matin) a encore manqué la Finale d’un rien, avec seulement 3 points de retard sur la 4e place qualificative.
Dans le groupe jaune, trois équipages différents ont remporté les trois manches : Fondation FDJ – Des pieds et Des Mains, Team SFS et Team Installux Aluminium. Parmi les grands perdants de cette poule, Vivacar.fr CEFIM (seulement 9e) et le Team Occitanie Sud de France qui est passé à un point de la Finale.
Journée cauchemardesque pour Trésors de Tahiti
Mais la plus grande déception est venue des leaders de Trésors de Tahiti qui ont loupé leur première Finale en sept Actes. Pire encore, ils terminent à la 26e place de ces Stades Nautiques et perdent donc beaucoup de points dans la bataille. 5e de la première manche, ils ont été pénalisés par le jury plusieurs fois dans la deuxième, avant de voler le départ de la dernière… L’Acte 7 ne restera pas un beau souvenir pour les Tahitiens, déjà 9e du Raid hier, qui savaient avant même la Finale du jour qu’ils perdraient ce soir leur gennaker bleu de leader du Classement Général.

Une Finale de rêve avec des habitués et un petit nouveau combatif
Parmi les huit qualifiés pour la Finale, sept avaient déjà participé à de multiples reprises à cette course décisive lors des six Actes précédents : Fondation FDJ – Des Pieds et Des Mains, Team SFS, Team Lorina Limonade – Golfe du Morbihan, Beijaflore, Team Lorina Mojito – Golfe du Morbihan, Cheminées Poujoulat et Coved-Paprec. Et il y avait aussi un invité surprise : les amateurs de Dunkerque Voile.
Les huit finalistes ont tous pris un bon départ, les plus incisifs sur la ligne étant Beijaflore et Fondation FDJ – Des Pieds et Des Mains. A la première porte sous le vent, ces deux équipages offraient une superbe bataille, bord à bord. Un troisième larron, Lorina Limonade – Golfe du Morbihan, s’est mêlé à la bataille et a pris la tête à l’issue du premier bord de près, juste devant Beijaflore qui a malheureusement déploré un souci de gennaker qui l’a fait dégringoler de la 2e à la dernière place…
Les leaders bretons du Team Lorina Limonade – Golfe du Morbihan ont ensuite été intouchables, dans ces conditions soutenues qu’ils affectionnent tant. Déjà 3e du Raid côtier hier, ils ont décroché avec brio leur troisième victoire sur ce Tour après le doublé de Jullouville. Conscients de faire quoi qu’il arrive un très bon coup au Général, les hommes de la Fondation FDJ n’ont pas pris de risques inconsidérés et ont sécurisé leur 2e place. La lutte pour le podium a été très accrochée entre Team SFS et Cheminées Poujoulat, à l’avantage de ce dernier équipage qui a décroché son premier podium dans cette édition. Grand coup de chapeau à Dunkerque Voile qui termine 5e, avec à bord Clément Meister, Timothée Deplasse et Arthur Meurisse qui font un beau come-back dans le classement Amateurs. Déjà 7e du Raid Côtier hier, les Nordistes étaient décidément très en forme au Grau du Roi Port Camargue. Ils réalisent leur meilleur Acte depuis le début du Tour et sont récompensés par le Prix Finagaz de la Combativité.

Un Top 5 chamboulé, deux Actes pour se départager
Cette deuxième journée de l’Acte 7 a rebattu les cartes au Classement Général. La grosse info du jour, c’est la prise de pouvoir du Diam 24 Fondation FDJ – Des Pieds et Des Mains, mené par Damien Seguin et Damien Iehl. Le Team SFS, en forme au Grau du Roi Port Camargue, est ce soir 2e au Général devant Trésors de Tahiti, l’ancien leader, qui reste sous la menace du Team Oman Sail. La lutte pour le Top 5 est on ne peut plus serrée : Team Lorina Limonade – Golfe du Morbihan et Beijaflore sont à égalité de points. Le suspense reste entier alors qu’il ne reste que deux Actes, à Marseille et Nice. Tout pourrait bien se jouer lors de la toute dernière journée…

REACTIONS DES MARINS

Quentin Delapierre (Team Lorina Limonade – Golfe du Morbihan) : « Notre mot d’ordre depuis Dunkerque est de prendre du plaisir, de retrouver de bonnes sensations. A Roses, nous avions fait de belles qualifications de Stades Nautiques avant de prendre un « black flag ». Cette fois, dans les mêmes conditions de vent fort, on s’est juré de ne pas voler le départ, quitte à partir en retrait. Depuis le début du Tour, certains points nous chagrinent et aujourd’hui tout allait bien ! Cette édition est hyper disputée. Le vainqueur à Nice se sera battu corps et âme… »

Damien Seguin (Fondation FDJ – Des Pieds et Des Mains) : « La place de leader ne change pas notre stratégie. Les aléas de la course ont fait que Trésors de Tahiti a pris du retard aujourd’hui. Mais une telle mésaventure peut nous arriver aussi, alors prudence… C’est celui qui fera le moins d’erreurs qui gagnera à Nice. En espérant que ce soit nous ! En tout cas la petite pause de demain va faire du bien. »

Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat) : « C’est notre premier podium ! Pour l’instant nous n’avions pas encore pu profiter du fait d’être en Finale, aujourd’hui c’était beaucoup mieux. La Finale était tonique. Pendant l’avant saison nous étions plus à l’aise sur les Raids Côtiers, et puis Kinou (Jean-Christophe Mourniac) a réussi à prendre de bons départs. On s’était fixé d’être dans les cinq premiers au Général, on s’accroche on essaye de ne pas faire de grosses bêtises qui risqueraient de nous pénaliser. Pour l’instant, nous arrivons à être réguliers donc c’est pas mal ! »
Teva Plichart (Trésors de Tahiti) : « C’est une journée catastrophe pour nous ! On ne peut pas revenir en arrière donc on regarde devant, on se projette sur les prochains Actes à Marseille et à Nice. On quitte le poste de chassé pour prendre celui de chasseur et cela va nous permettre d’avoir moins de pression. »