La première course d’Easy to Fly s’est déroulée à l’occasion de la 79ème édition du Bol d’Or Mirabaud avec des conditions de vent musclées. Trois bateaux étaient engagés. Une belle première pour le chantier de Jean-Pierre Dick qui a commencé la commercialisation du bateau au salon Nautic l’année dernière. Nous l’avions d’ailleurs essayé juste avant et les qualités du bateau se sont parfaitement exprimées sur le Lac Léman.

L’Easy To Fly de Swiss Médical Network se classe 3ème de la catégorie M2, une belle performance après seulement quelques semaines entraînements. Tixwave, skippé par Bernard Vananty, termine 5ème mais se voit rétrograder à la 8ème place suite à une pénalité d’une heure. Lunajets abandonne suite à un problème avec sa bôme. Le concepteur de l’Easy to Fly, Jean-Pierre Dick, résume ce Bol d’Or : « deux bateaux sur trois finissent de façon très honorable pour cette première course dans des conditions extrêmes alors que les bateaux viennent juste d’être livrés. C’est un beau succès. »

Michel Vaucher, skipper de Swiss Médical Network, 3ème
« C’est une satisfaction d’avoir tenu la cadence des premiers M2 avec un mois seulement d’entraînement, c’est encourageant pour la suite. Ce qui est sûr c’est que le potentiel est là, nous sommes revenus comme des fous au portant (il rit) ! 33,2 noeuds dans de la vague c’est plutôt pas mal. Les conditions et l’effort que nous avons imposés au bateau nous ont permis de confirmer que le bateau est safe et ça c’est vraiment important pour la suite. »

Bernard Vananty, Tixwave, 8ème
« Nous avons eu des conditions magnifiques pour un bateau volant. Au début de la descente du Bouveret vers Genève, tu es inquiet quand tu navigues à 30 nœuds et rapidement le bateau donne confiance, c’est grisant. Nous avons fait quelques plantés sérieux dans les vagues mais grâce au foil, tu ressors sans encombres mais très humide ! Nous avons vécu des super moments de glisse ! »

Jean-Pierre Dick, concepteur de Easy To Fly
« Les conditions très ventées (20 à 30 nœuds) de ce Bol d’Or étaient extraordinaires. Je suis très satisfait du comportement des Easy To Fly qui ont démontré des capacités nautiques exceptionnelles. Ils ont réussi à passer le clapot court du lac au près à bonne vitesse et ont démontré au portant un potentiel de vitesse extraordinaire avec le code 0 et un ris dans la grand-voile. Les Easy To Fly ont réalisé de très belles moyennes de vitesse et sont revenus sur la tête de flotte.»