Figaro. Sélections pour le Challenge Espoir, 23 prétendants, 9 finalistes

Les Figaro 3 Bretagne CMB, skipper Espoir Tom Laperche, skipper Performance Loïs Berrehar, à l'entrainement au large des Iles Glenan, le 10 mars 2019, photo Jean-Marie LIOT / Bretagne CMB

Le comité de sélection du Challenge Espoir Bretagne – Crédit Mutuel de Bretagne s’est penché sur les dossiers des 23 jeunes ayant candidaté cette année. Les noms des neuf marins retenus pour la phase d’évaluation technique et sportive qui se tiendra du 26 au 30 octobre sont donc désormais connus. Une fois encore, le choix a été difficile mais les enjeux sont de taille puisque le grand vainqueur aura la chance de bénéficier d’un bateau, d’un budget de fonctionnement permettant de disputer dans les meilleures conditions le circuit du Championnat de France Élite de Course au Large, puis d’intégrer le Pôle Finistère Course au Large, gage d’une formation professionnelle sérieuse et d’un apprentissage au contact des meilleurs navigateurs français.

Pas moins de 23 prétendants nés entre le 01/01/1996 et le 30/09/2002, licenciés à la FFVoile en 2020, n’ayant jamais participé à la Solitaire du Figaro et n’étant pas engagés auprès d’un autre sponsor, ont donc tenté leur chance cette année pour intégrer le dispositif Challenge Espoir Bretagne – Crédit Mutuel de Bretagne dont le succès, tout comme son efficacité, ne se dément pas. « Comme à chaque fois, faire des choix s’est avéré compliqué. Nous revendiquons évidemment le droit à l’erreur puisque nous sommes dans une logique de concours mais nous nous sommes attachés à des critères objectifs reposant sur les résultats obtenus sur des régates nationales et internationales, le palmarès in-shore, le niveau au large et/ou l’expérience en mer, les convoyages ou les croisières familiales ayant été considérés comme des critères relativement complets et polyvalents, puis les études ou l’expérience en rapport avec un rôle de chef de projet », a commenté Christian Le Pape, Directeur du Pôle Finistère Course au Large, qui a procédé à cette première phase de recrutement avec un groupe d’experts composé de représentants des partenaires, d’entraîneurs et de navigateurs reconnus.

Au final, les neufs sélectionnés pour la phase 2 en équipage sont :
-Paul Cousin, 21 ans, de Lorient (56), licencié au CV de Saint-Aubin Elbeuf
-Charles Dorange, 22 ans, de Pont L’Abbé d’Arnoult (17), licencié à la SR Rochelaise
-Ronan Gabriel, 21 ans, de Fouesnant (29), licencié au CN Fouesnant Cornouaille
-Aristide Gasquet, 21 ans, de Versailles (78), licencié au SNP du Havre
-Victor Le Pape, 22 ans, de Fouesnant (29), licencié au CN Fouesnant Cornouaille
-Gaston Morvan, 23 ans, de Landéda (29), licencié à Brest Bretagne Nautisme
-Yaël Poupon, 21 ans, de Locmaria-Plouzané (29), licencié à Brest Bretagne Nautisme
-Romen Richard, 22 ans, de Clermont-Ferrand (63), licencié à la SR Rochelaise
-Alexis Thomas, 24 ans, de La Rochelle (17), licencié à la SR Rochelaise
Tous seront évalués lors de cinq journées d’épreuves organisées du 26 au 30 octobre. Des tests portant sur l’ensemble des compétences nécessaires à un navigateur pour mener à bien un projet sportif de haut niveau : évaluations météo, tactique, psychologique et physique, entretiens individuels puis navigation en équipage sur Figaro Bénéteau 3. A l’issue de cette séquence, trois jeunes seront retenus pour la grande finale programmée du 23 au 27 novembre.

Tom Laperche sacré vice-champion de France Elite de Course au Large
Vainqueur du Challenge à l’automne 2018, Tom Laperche est assurément un modèle à suivre pour tous les jeunes candidats à la sélection. Le Trinitain, âgé de 23 ans seulement, a en effet fait forte impression lors de ses deux années à la barre du Figaro Bénéteau 3 aux couleurs de la région Bretagne et du Crédit Mutuel de Bretagne. Non seulement il s’est affirmé comme l’un des marins les plus talentueux de sa génération mais il a en plus déjà réussi à s’imposer comme l’un des gros bras du circuit. Pour preuve, cette saison, il a remporté la Solo Maître CoQ, terminé 2e de la Drheam Cup puis troisième de la fameuse Solitaire du Figaro. Une année quasi parfaite récompensée par une deuxième place au championnat de France Elite de Course au Large 2020. « Je suis très content bien qu’un peu déçu de ne pas avoir pu essayer de décrocher le titre, la ‘Le Havre Allmer Cup’ ayant été finalement annulée faute d’un nombre suffisant de participants, ce que je regrette profondément. Deuxième reste néanmoins une belle place et elle reflète ma régularité. A présent, je me projette vers 2021 avec naturellement l’envie de faire encore mieux. En attendant, je vais faire un bon break cet hiver et profiter des mois qui viennent pour naviguer sur d’autres supports et pratiquer d’autres activités afin de trouver d’autres sensations. C’est comme ça que je fonctionne depuis que je fais du bateau et c’est hyper important pour garder un maximum d’envie puis faire grandir son expérience », a commenté Tom Laperche.