Contrôle géométrique des foils © R. Gladu / Windreport / Bénéteau

Le premier prototype du Figaro 3 a été mis à l’eau cet été. La grande incertitude sur ce projet était l’ajout de foils. Un énorme travail de simulation numérique avait été réalisé en amont par VPLP et le bureau d’études mais il a fallait attendre le verdict sur l’eau et les résultat du stress-test réalisé sur les foils. Ceux-ci ont été concluants et la production du bateau devrait commencer début octobre alors que les foils ont commencé. Il s’agit pour le chantier Carboman qui a remporté l’appel d’offres de produire 2 foils par semaine durant un an, en respectant scrupuleusement la monotypie.
Les technologies utilisées dans l’éolien par Plastinov (moule fermé, infu-jection de résine,…) ont permis à Multiplast de relever le challenge.
Samuel Napoléoni, Ingénieur en charge du projet chez Multiplast explique : « Un premier tronçon de moule d’environ 500 mm a été rapidement usiné afin de pouvoir procéder aux essais de validation de process. Chaque test prenait une semaine; nous en avons effectué une quinzaine afin d’isoler l’influence de tous les paramètres. Notre objectif était, en début d’année, de rendre le procédé de fabrication suffisamment robuste pour lancer la fabrication en série. En parallèle, nous produisions les moules et travaillions sur l’ergonomie du poste de travail. Ce fut une grande satisfaction pour nos équipes lorsque fin juin nous avons sorti les 4 premiers foils. À ce moment-là, nous savions que le pari était gagné ! ».

Contrôle géométrique des foils © R. Gladu / Windreport / Bénéteau

Dessiné par Vincent Lauriot Prévost et son équipe (VPLP), ces foils sont des pièces très innovantes, tant dans leur géométrie que dans leur mode de fabrication. Vincent Lauriot Prévost nous en dit plus : « Le process de fabrication de foils développé par le Groupe Carboman nous semble parfaitement adapté pour les Figaro 3. La résistance structurelle, le respect du devis de poids et de la géométrie vont au-delà de nos espérances. Un bel exemple de collaboration entre le constructeur, le client et l’architecte.»

Sentiment de satisfaction partagé par Eric Ingouf, responsable de production du Figaro 3 chez Bénéteau: « La collaboration avec l’équipe de Multiplast a été efficace et constructive. Que ce soit au niveau des délais, de la qualité de la finition ou des respects des profils, le cahier des charges a été parfaitement respecté. Nous avons pu également réaliser des tests à rupture, toujours spectaculaires et valider la résistance conforme à nos calculs. En fait je n’ai que du positif à retenir de cette expérience »