Les Figaristes étaient venus nombreux à la présentation officielle du Figaro 3 au salon nautique de Paris. C’étaient un peu leur journée, avec la veille, la présentation du parcours de la Solitaire Urgo Le Figaro, et le matin la remise des prix du Championnat Elite Course au Large. Ils attendaient le prix de lancement du Figaro 3 qui a été annoncé à 155 000 € HT.

Depuis le printemps 2016, les grandes étapes du projet Figaro 3 se sont succédées. En
premier lieu, le choix du cabinet d’architecture VPLP pour dessiner le nouveau monotype
à foils. Ensuite, la réhabilitation du site de production de Cheviré pour accueillir ce projet
d’envergure. Il y a tout juste un an, la révélation des premiers visuels 3D au Nautic de
Paris. Enfin, comme prévu, la mise à l’eau du prototype à l’été 2017. S’en est suivi une
série de tests pour valider ce dernier. Les retours sont unanimes : ce monotype à foils sera
le support idéal pour les futurs grands champions de la course au large.

Le dernier engagement du chantier vis-à-vis de La Classe Figaro Bénéteau était
d’offrir un prix abordable à cette nouveauté tant attendue, en accord avec les
attentes des skippers. C’est promesse tenue ! Les cinquante premiers Bénéteau
Figaro 3, réservés aux adhérents de la classe Figaro, seront commercialisés au prix de
155 000 € HT*. Ensuite, le bateau sera commercialisé au prix de 175 000 € HT*. Cela
correspond au prix de lancement du FB2 en considérant l’inflation depuis 2003, année
de sa naissance.

Les cinquante premiers Figaro 3 seront livrés en début d’année 2019. Un tirage au sort
aura lieu au salon nautique de Paris 2018 pour déterminer les numéros de
coques. L’ordre du tirage au sort déterminera l’ordre de livraison. Avec ce projet, Bénéteau prouve une nouvelle fois que l’innovation et l’accessibilité sont tout sauf antinomiques ! Annette Roux qui était présente se félicitait du lancement de ce nouveau bateau en présence de Vincent Lauriot-Prevost, heureux de l’aboutissement sur le marché de ce monocoque à foils. Un sujet très dans l’air du temps avec l’annonce du concept de l’AC75 sur la Coupe de l’America.