ETA jeudi matin pour Gitana 13

Gitana 13 bat record Pacifique Nord 2
DR

Ce mardi matin à 11h, alors que Lionel Lemonchois et ses hommes ont entamé leur 40ème jour de mer, le maxi-catamaran armé par le Baron Benjamin de Rothschild croisait à 20 milles au large de la chaussée de Sein et filait plein Nord en direction de la Pointe Bretagne. Ainsi, Gitana 13 devrait franchir la latitude de l’île d’Ouessant en début d’après-midi : « C’est assez drôle de revenir dans des coins bien plus familiers. Nous sommes passés au large de notre port d’attache de la Trinité-sur-Mer ce matin, non sans une petite émotion pour les cinq d’entre nous qui ont réalisé l’ensemble de la campagne. Gitana 13 avait largué les amarres fin novembre, il y a donc près de dix mois ! » confiait le navigateur embarqué.

40 jours de mer, 20 jours de près…

La nuit dernière, l’équipage de Gitana 13 a essuyé un fort coup de vent, comme nous le décrivait Dominic Vittet : « la mer nous a freiné toute la nuit, elle était hyper cassante et l’anémomètre a grimpé jusqu’à 33-34 nœuds sur le pont ! Depuis, le vent est un peu moins fort mais toujours aussi mal orienté (vent de Nord-Est qui oblige Gitana 13 à remonter au près). Par contre, la mer ne nous fait pas de cadeaux. Le bateau tape beaucoup et il n’aime vraiment pas ça ! Tout comme nous.» En effet, entre les manœuvres intenses sur le pont et le chaos des vagues qui exclu tout sommeil dans les bannettes, les hommes de Gitana 13 ont très peu dormi depuis leur passage au large du cap Finisterre, dimanche après-midi. Mais, malgré la fatigue et compte tenu des parages à fort trafic maritime qu’aborde actuellement l’équipage, la vigilance demeure essentielle.
Le temps étant un sujet de prédilection à bord de Gitana 13, les équipiers élaborent déjà calculs et statistiques sur leur tentative de record et plus particulièrement sur les jours passés à tirer des bords contre vents et courants : « Nous nous sommes amusés à un petit calcul. Cela fait aujourd’hui 40 jours que nous avons quitté Hong-Kong et depuis notre départ nous avons fait quasiment 20 jours de près, soit la moitié de notre voyage … Car hormis l’Océan Indien, qui nous a offert des glissades mémorables et la remontée de l’Atlantique Sud, entre Bonne Espérance et l’équateur, je crois que l’on peut dire que la météo n’a pas été des plus clémentes avec nous ! D’autant plus quand on connaît l’aversion de notre beau navire pour ces conditions de vent de face.»
Pour le « géant » aux couleurs du Groupe LCF Rothschild, le plan de route des prochaines heures est établi. Il est, en effet, prévu que Gitana 13 poursuive sa remontée plein nord, et ce jusqu’aux côtes anglaises, afin de s’abriter de la mer formée qui sévit également en Manche. Puis débutera alors une longue remontée au louvoyage jusqu’à l’entrée de la Tamise ; une arrivée jeudi 25 septembre au petit matin est toujours d’actualité.