Eric Péron. De berger à Top Gun, son Figaro ne répond plus de son corps !

Eric Péron est à Nantes comme les 46 autres skippers qui participent à la Solitaire le Figaro. L’occasion de faire parler de lui et de son projet French Touch, un club de partenaires destiné à promouvoir le savoir-faire français avec en ligne de mire son rêve derrière il court depuis tout jeune : Participer au Vendée Globe.
Troisième de la Solo Concarneau Trophée Guy Cotten, Eric Péron a prouvé par le passé qu’il pouvait être aux avants postes pour peu qu’il n’emprunte pas les chemins de traverse qu’il affectionne avec des trajectoires souvent extrêmes par rapport au reste de la flotte.
Berger quand il ne navigue pas, Eric Péron a un profil assez atypique dans la course au Large mais son expérience sur tous les supports Imoca, Class 40, Flying Phantom etc, devrait finir par payer. On lui souhaite.