EFG Sailing Arabia. Beijaflore reprend la tête

Après une deuxième étape annulée à Sur où les conditions trop venteuses n’ont pas permis de naviguer, la troisième étape sur l’île de Masirah (Oman) a offert une belle victoire au team Beijaflore dont l’équipage de Valentin Bellet, déjà vainqueur l’année dernière, a su mettre à profit ces deux journées pour passer de la 6ème à la 1ère place.

« Je suis content de l’étape, je suis content de la journée et tout le monde l’est aussi » savoure Bellet. « Arnaud Jarlegan nous apporte beaucoup en termes de réglages, de vitesse à bord, Valentin (Sipan, ndlr) a retrouvé sa tactique habituelle sur cette étape, et Guillaume (Pirouelle, ndr) retrouve ses repères à la barre » ajoute-t-il. « Ça n’est pas un sans-fautes, il y a des choses à améliorer mais tous nos adversaires ont eu des passages à vide » analyse le skipper. Cette remontée spectaculaire résume pourtant mal la confrontation de tous les instants sur le plan d’eau, notamment avec Stevie Morrison (Oman Shipping Company).

Le Britannique est l’autre homme de cette journée puisqu’il conforte sa seconde place au classement général. « Aujourd’hui, les gars ont fait un super boulot et fait de gros progrès, notamment dans les virements qui étaient notre point faible. C’est la première fois que l’on se bat avec les meilleurs » observe Stevie. Il faut en effet rappeler que le skipper a aussi pour objectif de former des marins omanais et que son équipier, Rad, est un pur novice en matière de régates. « Il était moniteur de voile il y a encore six mois. Il a encore beaucoup à apprendre mais il a passé un cap » salue Stevie.

Évidemment, tout le monde ne sourit pas à l’issue de cette étape. La journée avait pourtant bien commencé pour Cheminées Poujoulat, l’ex-leader. Les hommes de Bernard Stamm se sont d’abord imposés sur la première course mais la suite a été plus compliquée avec deux manches sanctionnées par un « hors temps ». Ce soir, Robin Follin et ses équipiers sont toujours sur le podium mais Seaflotech (Sofian Bouvet) est quatrième à égalité de points.

Demain matin, la caravane de l’EFG Sailing Arabia – The Tour poursuit sa progression vers le sud du pays. C’est à Duqm, un immense port en construction, que va se jouer la quatrième étape et avant-dernière étape.

Valentin Bellet (Beijaflore) :
« Je suis content de l’étape, je suis content de la journée et tout le monde l’est aussi. (…) A Mascate, ça n’était pas évident mais je pense que, à tous les niveaux nous sommes mieux aujourd’hui. Arnaud Jarlegan nous apporte beaucoup en termes de réglages, de vitesse à bord, que Valentin (Sipan, ndlr) a retrouvé sa tactique habituelle sur cette étape de Masirah, et Guillaume (Pirouelle, ndr) retrouve ses repères à la barre. On avait un peu moins navigué que les autres cet hiver. Ça a mis un peu de temps à se mettre en place, à se coordonner les uns les autres. Ça n’est pas un sans-fautes, il y a des choses à améliorer mais tous nos adversaires ont eu des passages à vide. »

Stevie Morrison (Oman Shipping Company) :
« C’est une grande journée de course avec beaucoup de variations de vent. C’est super car cela demande beaucoup de tactique. Nous avons eu une bonne discussion avec l’équipe hier. Nous avons passé en revue ce que nous faisions bien mais aussi ce que nous faisions moins bien. Aujourd’hui, les gars ont fait un super boulot et fait de gros progrès, notamment dans les virements qui étaient notre point faible. C’est la première fois que l’on se bat avec les meilleurs. Rad (l’équipier omanais, ndr) était moniteur de voile il y a six mois et aujourd’hui, il est en course contre de très bons marins. Il a encore beaucoup à apprendre mais il a passé un cap. »

Akram al Wahaibi (Renaissance) :
« Ici, le vent était complètement fou et nous avons du mal à suivre dans ces conditions. Le vent change tout le temps, le tacticien a du mal à lire le plan d’eau. C’est seulement notre quatrième jour de régate et nous travaillons bien ensemble. Nous essayons d’apprendre autant que possible. »

Classement général après 3 étapes :
1. Beijaflore (Bellet) 15 points
2. Oman Shipping Company (Morrison) 17,5 pts
3. Cheminées Poujoulat (Follin) 19 pts
4. Seaflotech (Bouvet) 19 pts
5. Mood (Ihel) 22 pts
6. Golfe du Morbihan (Robert) 25,5 pts
7. EFG Bank (Cammas) 32 pts
8. CER Geneva (Mettraux) 34 pts
9. Renaissance (Al Wahaibi) 42 pts
10. DB Schenker (Ogereau) 49 pts