Duo Concarneau – Challenge BFR Marée Haute. 78 Mini 6.50 au départ !

Le coup d’envoi de la Duo Concarneau Challenge BFR Marée Haute sera donné dans moins d’une semaine désormais. Le 24 septembre prochain, une marée de 78 Mini 6,50 s’attaquera à une boucle nautique de près de 300 milles au départ et à l’arrivée de Concarneau. Un joli plateau pour cette 3e épreuve de la classe Mini 6,50 et seule course en double pour la zone Atlantique. Selon la météo, la direction de course envisage deux parcours potentiels sur un vaste terrain de jeux allant de Brest à La Rochelle et déjà prometteur de nombreux pièges et rebondissements.

Photo de l’édition 2018 de la Duo Concarneau – Challenge BFR Marée Haute
Crédits obligatoires ©Eliza Chohadzhieva

Carton plein
Du 22 au 27 septembre prochain, 78 Mini 6,50 vont investir pendant quelques jours l’avant et l’arrière-port de Concarneau à l’occasion de la Duo Concarneau Challenge BFR Marée Haute organisée par la Société des Régates de Concarneau et dont le départ sera donné le jeudi 24 septembre à 14h. Une flotte conséquente donc pour cette épreuve courue en double et bisannuelle de la classe Mini 6,50 qui se réjouit d’un tel engouement. Parmi les duos présents, 13 courront dans la catégorie des Proto et les 65 autres en catégorie Série. Chez les têtes d’affiches Proto, on notera la présence d’Ambrogio Beccaria et d’Irina Gracheva, tous les deux auteurs d’un beau début de saison et le retour de ministes expérimentés comme Axel Tréhin ou François Jambou qui avaient terminé premier et deuxième de l’édition 2018. Chez les Série, il faudra compter sur Léo Debiesse, très en forme après deux victoires sur les deux épreuves de la côte Atlantique, mais également sur Jean Marie Jézéquel, Jean Cruse ou Anne-Claire Le Berre dont les duos composés respectivement de Loïc Blin, Arnaud Machado ou Davy Baudart risquent de faire des étincelles. Mais si ces acteurs du circuit 6,50 ont connu un beau début de saison en solitaire, l’exercice du double pourrait très bien rebattre les cartes et voir émerger de nouveaux animateurs.
A noter également la présence de 8 duos connaisseurs de la baie de Concarneau puisque s’entrainant à l’année au Centre d’Entrainement Mini 6,50 de la ville bleue.

300 milles en Atlantique
Pour départager tout ce petit monde, une boucle de près de 300 milles nautiques attend les duos. Selon la météo, Hervé Gautier, le directeur de course, envisage deux parcours tracés dans une zone comprise entre Brest et La Rochelle. Soit un terrain de jeux assez vaste et varié pour offrir à la flotte des Mini 6,50 bon nombre d’obstacles et de pièges à déjouer comme les courants de la chaussée de Sein, les hauts fonds du plateau des Birvideaux, le contournement de Belle-Ile, l’embouchure de la Loire ou le banc de Guérande, ou encore les effets de vents dans la baie de Concarneau. Pour savoir quel duo aura tiré au mieux son épingle du jeu, il faudra attendre le samedi 26 septembre.

Protocole sanitaire
Les podiums Série et Proto seront honorés lors de la remise des prix, dimanche 27 septembre à 17h dont le protocole sera adapté selon les mesures sanitaires liées à l’épidémie de Covid-19. Si celle-ci n’aura finalement pas eu raison du maintien de l’épreuve, nombreuses traditions de la Duo Concarneau – Challenge BFR Marée Haute ont dû être annulées comme le repas des coureurs ou modifiées comme la tenue des briefings, la confirmation des inscriptions ou encore les contrôles de sécurité.
Et si l’accès aux pontons sera réservé aux coureurs, le public est invité à visiter le salon nautique organisé par le chantier Marée Haute, partenaire de l’épreuve, qui se tiendra dans l’arrière-port de Concarneau du 23 septembre au 3 octobre et qui propose sur rendez-vous des visites de chantier et des essais en mer.

Photos de l’édition 2018 de la Duo Concarneau – Challenge BFR Marée Haute
Crédits obligatoires ©Eliza Chohadzhieva

Ils ont dit :

Marc Bigot, Maire de Concarneau :
« Concarneau est une ville tournée vers la mer, dotée d’un port à multiples facettes qui permet à tous les secteurs économiques, malgré le contexte sanitaire actuel, de garder son dynamisme. La course au large faisant partie de ces secteurs, nous avions avec la Société des Régates de Concarneau déjà eu la chance d’accueillir cet été les Figaro pour la Solo Guy Cotten. C’est désormais au tour de la Duo Concarneau – Challenge BFR Marée Haute d’investir les pontons et de recevoir 78 Mini 6,50. Parmi les coureurs qui s’élanceront sur cette épreuve, un petit groupe a posé son sac depuis quelques années déjà dans notre ville. Nous avons d’ailleurs à cœur de les accompagner et de les suivre dans l’évolution de leur parcours en course au large à travers le Centre d’Entrainement Mini 6,50 de Concarneau. L’esprit de la classe Mini 6,50, le type de bateaux et la ténacité des coureurs se prêtent bien l’identité maritime de notre ville. »

Serge Calvez, dirigeant du chantier Marée Haute :
« Le chantier Marée Haute, créé en 2003, a commencé son aventure avec les Mini 6,50. Nous avons donc un lien et un regard particulier sur cette superbe classe d’où émerge des coureurs et surtout des passionnés. Il est important pour nous de partager l’aventure Mini 6,50 et quelle meilleure façon de le faire, ici, à domicile. En tant qu’acteur du milieu nautique de Concarneau, ville maritime, il est important pour nous d’accompagner la Société des Régates de Concarneau sur l’ensemble de ses évènements (courses, rallye, base d’entrainement.) et ainsi participer à son dynamisme. Nous les remercions pour leur dévouement et c’est avec plaisir que nous partageons l’aventure de la Duo Concarneau – Challenge BFR Marée Haute ».

Ambroggio Beccaria, skipper du 969 – Chaffoil :
« La Duo Concarneau est ma deuxième course en proto après la Mini en Mai remportée début septembre. Pour le moment le bateau fait un beau début de saison avec deux victoires sur 2 épreuves (Tanguy Bouroullec ayant remporté la Les Sables Les Açores en Baie de Morlaix sur le même mini 6,50), à moi de poursuivre sur cette lancée. Mais j’appréhende un peu car la concurrence sera rude avec le retour en Proto d’Axel Tréhin ou de François Jambou, des ministes très expérimentés. Plus à l’aise en Série où les problématiques sont très différentes qu’en Proto, il me faudra cette fois-ci beaucoup plus travailler sur la vitesse du bateau par exemple. Pour m’aider, je serai accompagné d’Amélie Grassi avec qui je devais partir de Concarneau au printemps dernier pour courir l’AG2R. Finalement, avec la crise sanitaire il n’y aura pas de transat en double pour nous cette année mais un parcours de près de 300 milles nautiques en atlantique en Mini et pour une première en double. »

Léo Debiesse, skipper du 966 – Kelyfos :
« Je suis très content de mon début de saison avec deux courses et deux victoires. Cela m’a notamment permis de rencontrer au moins une fois une bonne partie de mes concurrents. Pour autant, rien n’est joué et sur la Duo Concarneau, une autre épreuve m’attend puisqu’elle se courre en double et que mes adversaires vont soit naviguer avec de nouveaux co-skippers soit avec de très bons ministes. Je pense notamment aux duos Anne-Claire Le Berre et Davy Baudart, Jean-Marie Jézéquel et Loïc Blin ou encore Arnaud Machado et Jean Cruse. Avec Bastian Oger, mon co-skipper, je m’attends donc à une course très différente des précédentes avec une concurrence revue. La Duo Concarneau sera mon avant-dernière course d’une saison certes très courte mais très intense. »

Programme prévisionnel

Mardi 22 et mercredi 23 septembre
Confirmation d’inscription
Jauge et contrôle
Jeudi 24 septembre
12H30 départ des pontons
14h départ de la Duo Concarneau – Challenge BFR Marée Haute
Samedi 26 septembre
Arrivée des coureurs
Dimanche 27 septembre
17h remise des prix