Duel Ultime, avantage Sodebo

La grande course en Ultime, partie hier dans des petits airs, s’est finalement transformée en duel entre Sodebo et Idec après l’abandon d’Actual-Grand Large Emotion suite à une avarie de gréement (vérin hydraulique hors service). Lors d’un virement de bord, le mât est parti sous le vent et l’équipage s’est rendu compte que le vérin commandant le système ne remplissait plus son rôle. Le trimaran naviguait alors à 1,5 mille dans le Nord-Est du cap de Saint-Tropez, dans un vent de Sud-Ouest de 6 à 8 nœuds et sur une mer plate. Après avoir sécurisé le gréement, Yves Le Blévec et son équipage ont pris la décision de rebrousser chemin et d’abandonner Nice UltiMed. En effet, compte tenu de l’avarie et des conditions météo attendues sur la suite du parcours (vent de 30 à 35 nœuds, rafales à 45 nœuds), le skipper jugeait impossible de poursuivre la course sans mettre l’intégrité du bateau et de ses équipiers en danger.

C’est donc un beau duel auquel se livrent les Ultimes de Francis Joyon (IDEC SPORT) et de Thomas Coville (Sodebo Ultim’), deux maxi trimarans aux performances proches et aux équipages affûtés. Ils étaient ce matin au nord de la Sardaigne à des vitesses proches de 30 nds dans une mer forte et courte avec un avantage pour Sodebo.