Drheam Cup 2020. Un équipage mixte sur Actual Leader

@ Th. Martinez

Les Ultim auront droit à un parcours de 1100 milles sur la Drheam Cup Cherbourg-La Trinité sur mer. Actual Leader y participera avec le Maxi Edmond de Rothschild et Sodebo Ultim 3. Yves Le Blevec : « Le parcours est intéressant avec cette grande boucle vers l’île de Man (située au nord de la Mer d’Irlande, ndlr) et le Fastnet. Nous allons faire notre course, écrire notre histoire… » Pour cela il a recruté un équipage mixte et jeune.

Amélie Grassi, Estelle Greck et Amélie Riou côté femmes ; Chez les hommes, Anthony Marchand, associé à l’expérimenté Alex Pella, co-skipper d’Yves sur Brest Atlantiques, seront aux côtés du skipper Actual Leader pour performer sur cette grande boucle entre Manche et Bretagne sud via la mer d’Irlande.
Estelle Greck : « C’est génial ! Je me suis réveillée il y a quelques jours avec un message d’Yves me proposant d’embarquer pour la Drheam Cup ! Des réveils comme ça, j’en veux bien tous les jours ! C’est une opportunité incroyable ! En général, à bord de ces machines de course, on recherche des gars physiques et très expérimentés. La démarche d’Yves est vraiment rare et super intéressante, pour moi comme pour tous ceux qui ont la chance d’embarquer avec lui ! »
L’éclectisme de cet équipage donnera le meilleur pour « naviguer propre et à 100% du potentiel du bateau. La somme des talents du bord nous permettra d’exploiter tout le potentiel de notre Ultim », précise Yves Le Blevec.
L’équipage de l’Ultim Actual Leader quittera la Trinité-sur-mer samedi 18 juillet, pour un convoyage d’entrainement vers Cherbourg avant le coup d’envoi dimanche de cette 3e édition de la Drheam Cup.
* L’Ultim Actual Leader sera également au départ de la Middle Sea Race, cet automne.

Présentation de l’équipage :
Fraîcheur, enthousiasme et engagement : il y aura de l’émotion et de riches échanges à bord d’Actual Leader tout au long de ces 1100 milles !
Issue de la filière dériveur, Estelle Greck a, depuis toujours, pour objectif de faire sa vie en mer. Après deux saisons sur le circuit Mini, et une jolie 15e place sur la transat 2017, elle a couru en Classe 40 avant de s’attaquer au Figaro 3.
Amélie Grassi, 8e de la dernière Mini Transat en bateaux de série, a elle aussi décidé, du haut de ses 25 ans, de consacrer sa vie à la course au large : l’eau salée qui coule dans ses veines aura eu raison de ses diplômes de juriste décrochés à Assas et à la Sorbone…
Amélie Riou a grimpé les échelons de la voile olympique pendant 10 ans sur Laser Radial, avant d’intégrer l’Equipe de France Espoir et de s’attaquer à une préparation olympique en Nacra 17. L’an dernier, elle a rajouté encore une coque sous ses pieds pour disputer une saison complète en Diam24, tandis que Yoann Richomme l’a sollicitée pour l’intégrer à son projet Ocean Race 2021… Amélie apprend vite et adore la vitesse : deux bonnes raisons pour qu’Yves l’accueille à son bord même si elle n’est pas (encore) passée par le circuit Mini 😉 !
Il fait partie des rares skippers à avoir gravi deux fois (2018 et 2019) les marches du podium de cette épreuve hors norme qu’est la Solitaire du Figaro : Anthony Marchand peaufine son art de régater au large depuis 13 ans sur le circuit Figaro Bénéteau. Il avait cependant débuté sa carrière comme préparateur pour les trimarans Brossard, Sodebo et Sopra Group… un retour aux sources !
Trophée Jules Verne (sur IDEC), Volvo Ocean Race, IMOCA, MOD, Multi 50, Class40 … Le parcours du skipper Espagnol Alex Pella est riche et éclectique. Il a intégré le Team Actual Leader l’an dernier pour préparer et participer à Brest Atlantiques, avec bonheur et réussite.
Ronan Gladu, mediaman sur Brest Atlantiques, sera également à bord pour capter et partager les temps forts et les pépites de la vie à bord de l’Ultim Actual Leader.