Le documentaire réussi d’Eric Bellion « Comme Un Seul Homme » à voir au cinéma

Le documentaire « Comme Un Seul Homme », réalisé par Eric Bellion sur son Vendée Globe sortira en salle le 13 février prochain. Plusieurs avant-premières sont organisées dont une ce vendredi 8 février à l’UGC-Les Halles à Paris. (Liste ci-dessous).
Nous avons eu la chance de le voir ce jeudi dans le cadre de la Semaine Halluciné organisée par Sciences Po Paris en présence d’Eric et de son producteur Jean Cottin.
Le film est distribué par UGC dans une cinquantaine de salles et c’est la première fois qu’UGC distribue un documentaire au cinéma.

On a été touché par le film qui dure 1h30. On ne s’est pas ennuyé et on est happé par cette aventure. Ceux qui ne sont pas marin y verront l’homme face à la solitude et son défi de faire ce Vendée Globe. On y a vu une belle histoire d’amour entre l’homme et son bateau, la relation de confiance qui se noue au fil des milles et le déchirement de la séparation à la fin.
Eric aura filmé plus de 50 heures d’images sur ses 99 jours de course quand les autres skippers sont généralement revenus avec 5 heures. Le parti pris du film est d’enchaîner les séquences au fur et à mesure de son tour du monde. Des séquences inédites qui n’ont pas été publiées pendant le Vendée Globe et qui montre Eric face à lui même, face à sa solitude et à sa peur.
Le producteur Jean Cottin, à qui l’on doit le très beau film En Solitaire avec François Cluzet, a rencontré Eric quand il lui a vendu le bateau, l’ancien DCNS de Marc Thiercelin. Ensemble, ils ont construit le film, fait des tests avec des spectateurs pour qu’il parle au plus grand nombre. Le résultat est réussi et on passe un très bon moment.
Eric Beillon terminera 9e du Vendée Globe, premier bizuth, un bel exploit et une belle aventure. Un témoignage immersif inédit et spectaculaire sur le parcours d’un homme face aux éléments mais aussi face à lui-même. « J’ai jamais eu aussi peur de ma vie, j’ai jamais autant souffert de ma vie, j’ai jamais pris autant de plaisir de ma vie » Éric Bellion

Il y a un vrai parti pris dans la réalisation du documentaire :
– Il n’y a aucune vidéo du départ de la course et très peu de l’arrivée (simplement au moment du générique) ;
– Le spectateur est embarqué à bord du navire (pas de plans extérieurs, ni aériens, du bateau), avec Eric (et face à lui !) ;
– Celui-ci se dévoile complètement : on le voit crier, pleurer, s’extasier, déprimer, vouloir abandonner 15 fois, se relever 15 fois, etc.
Bref, nous sommes loin des images de super-héros qu’on nous propose la plupart du temps. L’objectif ici est de montrer l’envers du décors d’une telle course, que ce sont avant tout des humains mais aussi que tout est possible.

De nombreuses projections en présence d’Eric sont prévues prochainement :

– vendredi 8 février à Paris à l’UGC Ciné Cité des Halles

– lundi 11 février à Quimper au Cinéville

– mercredi 13 février au Sables d’Olonne au cinéma Grand Palace (à 17h)

– jeudi 14 février au Havre au Gaumont Dock Vauban

– vendredi 15 février à Caen à l’UGC Ciné Cité Mondeville (à 20h)

– samedi 16 février à Cherbourg au cinéma Odéaon (à 20h)

– lundi 18 février à Lanester au CGR (à 19h30)

– mardi 19 février à Vannes au cinéma Garenne (à 20h30)

– jeudi 21 février à La Rochelle au Mega CGR

– vendredi 22 février à Paris à l’UGC Ciné Cité Paris 19ème

– dimanche 24 février à Quiberon au cinéma le Paradis

– jeudi 28 février à Marseille au Chambord

– vendredi 1er mars à Paris à l’UGC Gobelins

– lundi 4 mars à Paris à l’UGC Maillot

– jeudi 7 mars à Saint Jean de Luz au cinéma Select

– vendredi 8 mars à Vélizy à l’UGC Ciné Cité

– vendredi 15 mars à Carry Le Rouet à l’espace Fernandel