Le vent au rendez-vous pour la Translémanique

    0
    24
    Translémanique 2011
    Translémanique 2011

    Par des airs musclés de sud-ouest, la 38ème édition de la Translémanique en Solitaire voit Bernard Vanenti s’imposer en temps compensé sur Flophil, un Archambault 35. En temps réel, c’est Serge Patry qui remporte la victoire pour la 4ème année consécutive, à la barre de son Luthy 34 Perchette.

    De superbes conditions de sud-ouest, force 5 bien établi, annonçant les premiers frimas de l’automne, accueillent les 105 concurrents dès le départ de la course au large de la jetée nord de la Société Nautique de Genève. Dans ces conditions de vent soutenues, les plus véloces parviennent à se démarquer rapidement. Au profit d’un excellent départ, Eric Beausse sur Ardizio (Luthi 33) prend le large devant les jeunes Lucien Cujean sur CER 3 et Patrick Girod sur Mordicus Girod Piscine, deux Surprise, qui se trouvent bord à bord avec les grands favoris de la course. Serge Patry, sur son Luthy 34 Perchette, déclarait haut et fort sur la ligne de départ : « Aujourd’hui, je ne vais rien lâcher pour défendre mon titre ».

    Dans le haut lac, les conditions de vent forcissent encore. Certains concurrents enregistrent des « surfs » sous spi à plus de 15 nœuds dans des rafales atteignant 30-35 nœuds. Au passage de la marque de mi-parcours de Lutry, certains connaissent des avaries. Parmi les premiers à passer, Eric Beausse tombe à l’eau. Repêché par le sauvetage vigilant, il reprend alors les commandes de son bateau, malheureusement contraint à la disqualification. D’autres voiliers connaissent un plus malheureux forfait encore. Aurélien Struby, sur le Surprise CER 1, casse son étai et se voit forcé d’abandonner, tout comme Pierre Mercier sur son 6.50 Si Fantastique qui démâte.

    Le retour est tout aussi venté. A 19 heures 13, par une magnifique lumière de fin de journée, Serge Patry à la barre de Perchette pointe son étrave sur la ligne d’arrivée. Après 9 heures et 43 minutes de course, il parvient pour la quatrième année consécutive à boucler le parcours et s’imposer vainqueur en temps réel. Arrivé peu après, c’est le Français Bernard Vananty sur Flophil IV qui remporte la vraie victoire en temps compensé de cette 38ème Translémanique en solitaire après 9 heures 55 de régate. Le deuxième temps compensé est remporté par son compatriote Marco Fedrigucci sur le Grand Surprise Tixway et le troisième par Boudewijn van Doorn sur le Esse 850 Sézame.