Départ du Tour du Finistère 2019

La première journée de compétition du Tour du Finistère s’est effectuée en baie de Morlaix. Parmi les marins inscrits, 76 équipages, figurent des passionnées de la mer aguerris ou des débutants qui, à défaut de gagner, entendent bien vivre une expérience inoubliable.
La baie de Morlaix est une nouvelle fois le théâtre du lancement de la régate estivale. Un bassin de navigation d’une centaine de km², entre pierres et mer, semés d’îles et d’îlots, qui constituent un joli terrain de jeu pour les marins. Très technique, il faut être vigilant et savoir anticiper les changements de marées et les courants qui vont dans tous les sens.
La Baie de Morlaix est l’une des destinations favorites en France, pour s’entraîner et parfaire son art de navigation. De nombreux grands marins de la course au large ont fait leurs premières armes dans ce bassin, telle que Armel Le Cléac’h, parrain de la Team Nautisme by Tout Commence en Finistère, Jérémie Beyou, Nicolas Troussel ou encore Damien Cloarec.

« Une étape musclée et sportive pour une entrée en matière. Le temps bien mouillé et venteux n’a pas entaché l’humeur des équipages des 76 bateaux engagés dans la 34ème édition du Tour du Finistère à la Voile. Le matériel un peu fragile (un mât usé, un spi rincé) n’a pas résisté aux 35 noeuds avec des claques à 40 pendant cette première manche. »

LE MOT DE GAEL LE CLEAC’H
 » Un parcours réduit pour les petits bateaux pour leurs permettre de revenir au port avant le coup de vent. Les flammes des catégories Crédit Agricole, Super U, CCI MBO et les doubles ont fait un parcours plus long, plus technique et plus engagé jusqu’à Locquirec avec un retour au portant au début du renforcement du vent avec 30 nœuds sur la ligne d’arrivée pour les derniers.  »