Départ de la Transat Ag2R

Depart de la Transat AG2R LA MONDIALE 2016 - Concarneau le 03/04/2016 @Alexis Courcoux

Après un très beau départ sous spi dans un vent de Sud-Est de 8 nœuds, les 15 équipages ont disputé un parcours côtier de 8 milles en baie de La Forêt où, habitués des lieux, Charlie Dalin et Yoann Richomme ont pris les commandes d’une flotte compacte. Au classement de 16 heures, Skipper Macif menait la meute et fait désormais cap à l’ouest, au près, à la rencontre d’un front orageux qu’ils devraient toucher aux alentours de 22h, puis virer cap au sud. La première nuit de course promet d’être agitée.

En début de nuit, Météo Consult annonce ce passage du front avec des vents très instables, de fortes rafales, des averses et surtout une mer désordonnée et creuse. Des conditions dures qui vont malmener les bateaux très chargés (400 kg de matériel pour cette transat) et les estomacs les plus fragiles. Ce sera également une nuit tactique : les marins vont devoir rapidement établir une stratégie pour leur descente dans un golfe de Gascogne très perturbé…

Ils ont dit : Eric Peron, Bellocq Paysages – Saveurs de Cornouaille, fête aujourd’hui ses 35 ans : « Martin, pour mon anniversaire, m’a offert une transat ! Alors ce que je voudrais maintenant ? Ben c’est une victoire pour honorer mon cadeau ! A part ça, j’ai toujours l’angoisse d’avoir oublier quelque chose avant de partir. Parce qu’on part quand même 20 jours et on laisse tout derrière nous… Est-ce que j’ai bien payé toutes mes factures avant de partir, est-ce que j’ai bien fermé la fenêtre de la maison ? C’est surtout à ça que je pense les jours de départ. »

Tanguy Le Turquais, Cuisine Ixina : « J’ai des fourmis dans les jambes mais pas de boule au ventre, donc c’est cool. J’ai dormi comme un bébé j’ai failli faire une grasse mat’, heureusement, mon réveil m’a sorti de mon sommeil. Et pour cette nuit ? Ben moi, j’ai le mal de mer donc je sais que je vais vomir. Je m’y attends. Mais ce n’est pas grave, c’est le boulot. Ça va pas être super drôle, mais après, il va y avoir 20 jours de bonheur, donc on peut bien galérer une première nuit. »

Alexis Loison, Cercle Vert : « J’ai un peu moins bien dormi que les autres nuits mais je pense que c’est normal. J’ai toujours l’appréhension d’oublier quelque chose qui pourrait nous rendre la vie un peu galère. Mais là, c’est parti ! La nuit prochaine, c’est surtout la mer qui va être pénible. Mais ça va vite passer, donc on se rassure comme ça. De toute façon, une transat, ça se mérite. Mais vu les fichiers, je ne suis pas très inquiet. »

Charlie Dalin, Skipper Macif : « Je me sens… comme un matin de course. Je me demande toujours si on n’a rien oublié. On se questionne aussi sur les premières 36/48 heures. Les fichiers (météo) ne sont pas bien calés. Et puis les bateaux sont très chargés avec tout le matériel embarqué, on est 400 kilos plus lourds que sur un départ de Solitaire donc ça change un peu la donne, les sensations, les réglages. Il faut tout intégrer, arriver à tout caser dans le bateau et arriver à trouver un petit coin pour dormir. Cette nuit, ça va bouger, il y aura de la houle, une mer croisée, ça va secouer un peu oui ! ».

Sam Matson et Robin Elsey, Artemis : « On est super fatigués. La préparation a été longue, on a beaucoup bossé pour être là alors on a qu’une envie maintenant, c’est y aller ! On a raisonnablement bien dormi cette nuit, c’est à dire, plutôt bien en fait. Le début de course va être intéressant, assez compliqué. Ce qu’il va falloir caler, aussi, c’est les réglages, parce que le bateau est beaucoup plus lourd que d’habitude et ça change pas mal les sensations. »

Pierre Brasseur, Fulgur Evapco : « Je suis heureux de partir. La météo s’annonce intéressante pour les premiers jours. Il y aura pas mal de jeu la deuxième journée, ça va être rigolo je pense. C’est bien, cela veut dire qu’il n’y a rien de tracé jusqu’au cap Finisterre et ça va être passionnant ces premières 48 heures. »

Vincent Biarnès, Agir Recouvrement

« Ca va pas mal, j’ai bien dormi. Je ne me suis pas couché très tôt, mais j’ai bien dormi après. Je me sens d’attaque pour cette transat avec des premières 24 heures qui vont être musclées, importantes, peut-être primordiales. Il va y avoir du sport sur cette première journée de course avec des changements de voiles, des passages de front, des passages de dépressions, tout ça est assez complexe. Ce sont peut-être les conditions les plus compliquées, les plus techniques que l’on peut rencontrer en Figaro. Il ne faudra pas rater ce début de course, il est important. »

Yannig Livory, Lorientreprendre

« Comme d’habitude, j’ai fait une petite nuit, je suis un peu stressé, comme à chaque départ. On ne devrait pas avoir des conditions difficiles au moment du départ, donc c’est bien. C’est toujours bien d’avoir du stress avant de partir, on fait moins de bêtises. La première nuit sera agitée, surtout parce qu’il y aura de la mer, ça va taper, mais je suis confiant. Ca va aller ! »

Adrien Hardy, Agir recouvrement

« Je suis content de partir, c’est toujours un peu long la semaine avant le départ. C’est chouette, je suis content, on va avoir une belle transat. Le début de course sera un peu compliqué, stratégique comme souvent dans le golfe de Gascogne, après ce sera plus simple, avec des trajectoires plus rectilignes et des vitesses importantes. La première nuit sera exigeante en terme de placement, il peut y avoir beaucoup de choses qui se passent cette nuit, il va falloir être tout de suite dans le bain. »

LE CLASSEMENT
1-SKIPPER MACIF (Charlie Darlin / Yoann Richomme) à 3844,86 milles de l’arrivée
2-GEDIMAT (Thierry Chabagny-Erwan Tabarly) à 3844, 98 milles du premier
3-BELLOCQ PAYSAGES SAVEURS DE CORNOUAILLE (Martin Le Pape-Eric Péron) à 3844, 98
4-GENERALI (Nicolas Lunven-Gildas Mahe) à 3845, 08
5-AGIR RECOUVREMENT (Adrien Hardy-Vincent Biarnes) à 3845,13
6-BRETAGNE-CMB PERFORMANCE (Sebastien Simon-Xavier Macaire) à 3845,19
7-ARTEMIS (Sam Matson-Robin Elsey) à 3845, 29
8-LES SAINTES (Arthur Prat-Nicolas Thomas) à 3845, 42
9-CERCLE VERT (Gildas Morvan-Alexis Loison) à 3845, 57
10-CUISINES IXINA (Tanguy Le Turquais-Herve Aubry) à 3845, 72
11-GUADELOUPE (Arthur Bouwyn-Alienor Fleury) à 3845, 79
12-FULGUR-EVAPCO (Milan Kolacek-Pierre Brasseur) à 3845, 80
13-MARIE GALANTE (Keni Piperol-Benjamin Augereau) à 3845, 95
14-LORIENTENTREPRENDRE (Yannig Livory-Erwan Livory) à 3846, 03
15-FREE DOM Services à domicile (Tolga Ekrem Pamir-Stephanie Jadaud) à 3846, 24

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.