La Solitaire URGO Le Figaro, c’est un peu le passage obligé pour commencer dans la course au large, la course solo à armes égales. Certains y voient l’aboutissement d’une longue préparation, d’autres au contraire l’abordent comme une première expérience dans le grand bain, le début d’une aventure.

La Solitaire, c’est tout d’abord une course qu’ils souhaitent réaliser pour eux même. Le rapport au sommeil avec 3 nuits en mer, l’enchaînement des manœuvres et toute la stratégie à mettre en place sur la course permet de révéler la performance technique et mentale des futurs grands noms de la voile en compétition. Mais le rêve est également celui de courir avec l’élite durant 4 étapes, naviguant au contact et cherchant à challenger les meilleurs de cette course où tout peut arriver. L’objectif de cette nouvelle vague ? Remporter le classement Bénéteau des bizuths.

Bénéteau de nouveau partenaire
C’est en 1990 que les organisateurs ont fait le choix de la monotypie et retenu comme partenaire Bénéteau et son « Figaro Solo » s’imposant alors comme le support incontournable de tout marin souhaitant rivaliser au large. Premier vrai monotype de catégorie A, il n’a aujourd’hui aucun concurrent sur le circuit mondial. Véritable condensé de technologie et d’esthétique, puissant et rapide, il aura une nouvelle fois la chance d’affirmer tout son potentiel dans cette 48ème et avant dernière édition du Figaro 2. Pour BÉNÉTEAU, ce partenariat est un challenge perpétuellement renouvelé. La sécurité de ses bateaux est une des priorités de la marque et il n’existe pas de meilleure mise à l’épreuve que de voir ses bateaux évoluer entre les mains de professionnels. Grâce à un dialogue constant avec eux et les liens forts qui se sont tissés au fil des années, le retour d’expérience est exploité de multiples façons et profite à l’ensemble des gammes grand public. Partenaire très impliqué, Bénéteau fournit chaque année les vedettes presse permettant de suivre tous les départs et arrivées de la course.

Il est également le créateur du classement Bénéteau des bizuths. Seuls les participants bizuths (soit ceux qui participent à la Solitaire pour la première fois) peuvent y prétendre. Le classement est réalisé à chaque étape, en fonction du chrono mais également au classement général. Permettant de faire émerger les nouveaux talents, Bénéteau s’impose comme la garantie d’une course juste, réalisant des bateaux parfaitement identiques, pour que la différence sur l’eau ne se fasse qu’aux qualités de son marin.

Paroles de Bizuths : Après deux titres de champion de France, j’ai voulu aller vers le monde professionnel : pour moi c’était clairement le Figaro. Il y a deux victoires dans cette course, être au départ et être à l’arrivée. Quand le départ de la Solitaire URGO va être donné, il faut que je sois une espèce de machine, que tout devienne des automatismes.” Tanguy Le Turquais (La Dépêche du Midi)

« J’attend surtout de progresser pendant ces deux saisons. Se faire entre-guillemet un nom dans la voile et espérer que cela ne s’arrête pas au bout de deux ans. Pouvoir vivre de sa passion est un rêve d’enfant. » Eric Delamare (France Bleu)

« J’ai choisi la Solitaire URGO Le Figaro, cette année pour emmener mes partenaires et mes fans vers une belle aventure maritime et sportive. Pour cette course, je me fixe comme objectif ambitieux d’être « la première femme de l’histoire de cette course à gagner le classement bizuth. » Alexia Barrier (Fosburit : La plateforme Crowdfunding)

« Je suis ravi d’avoir été choisi pour intégrer le Team Vendée, qui m’offre l’opportunité de participer à ma première saison en Figaro Bénéteau. Je suis certain que l’on va faire de belles choses ensemble, j’ai du travail et je suis motivé pour tout donner! Je souhaite également tout le meilleur pour mon partenaire d’entraînement Benjamin Dutreux pour sa 3e saison en Figaro Bénéteau!” Julien Pulvé (Le Courrier Vendéen)

L’année dernière, j’avais terminé troisième de la sélection. Forcément, j’avais été un peu déçu du résultat mais cela m’avait toutefois permis de voir comment ça se passait et comment les autres s’étaient préparés à l’échéance. A présent, je souhaite faire mes armes en Figaro Bénéteau et retrouver, à plus grande échelle, ce que je faisais en olympisme. Dès que j’ai su que la sélection était de nouveau ouverte pour 2017, je me suis débrouillé pour louer un Figaro Bénéteau avec l’aide de mon club puis je me suis entraîné en solo pendant trois semaines. ” Pierre Rhimbault (Bretagne CMB Voile)

J’ai grandi en rêvant de navigation au large. Mes héros d’enfance étaient Eric Tabarly, Florence Arthaud, Isabelle Autissier, Loïck Peyron, etc…Je me suis mise sérieusement à la course au large en 1998 en Angleterre et à la navigation en solitaire en 2014. 2017 marque aussi les 10 ans de ma guérison d’un sarcome. La Solitaire qui représente une des courses les plus dures mais aussi les plus ouvertes des courses au large en solitaire est la meilleure façon pour moi de célébrer la vie.” Nathalie Criou

« Mon Objectif est le Championnat de France Elite de Couse au Large. Sans hésiter le plus gros projet sportif que je vais mener. La Solitaire du Figaro étant l’épreuve Reine du Championnat… » Benjamin Augereau (Facebook)

La solitaire URGO Le Figaro, colonne vertébrale du championnat
Et c’est un championnat qui connaît bien des changements. En effet l’appellation « Championnat de France Elite de Course au large en Solitaire » devient pour 2017 et pour les années suivantes « Championnat de France Elite de Course au Large ». Intégrant et valorisant ainsi la pratique en double sur ce circuit composé de plusieurs compétitions choisies par la FFVoile en concertation avec la Classe Figaro Bénéteau. Soit : La Solo Normandie (coeff1), La Solo Concarneau (coeff1), La Solo Maître Coq (coeff2), le Tour de Bretagne (coeff1) ainsi que le Douarnenez Fastnet Solo (coeff3) et enfin la Solitaire URGO Le Figaro (coeff 6)

Le champion de France Elite de course au large sera alors le skipper qui aura obtenu le plus petit nombre de points, en totalisant ses scores aux épreuves ci dessus.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here