Départ de la Rolex Fastnet Race ce samedi

@ Kurt Arrigo / Rolex

Les préparatifs sont en cours à Cowes avant le début de la 48e course de la Rolex Fastnet aujourd’hui ! Une édition record avec notamment à suivre 4 Ultim, 1 multi50, 20 IMOCA, des Class40 et plus de 300 autres bateaux.

Heure anglaise de départ par classe : +1h HF

Class Class Flag Warning Signal Preparatory Signal 1 Minute Signal Start
Multihull Pennant 8 12:20 12:26 12:29 12:30
IMOCA 60 & Class40 Pennant 7 12:35 12:41 12:44 12:45
IRC 4 Pennant 4 12:50 12:56 12:59 13:00
IRC 3 Pennant 3 13:05 13:11 13:14 13:15
IRC 2 Pennant 2 13:20 13:26 13:29 13:30
IRC 1 Pennant 1 13:35 13:41 13:44 13:45
IRC Z & VO65 Pennant 0 13:50 13:56 13:59 14:00

Une épreuve de 605 milles nautiques à parcourir dans des conditions de vent assez molles, selon les premières prévisions météo. Une occasion pour les skippers IMOCA de s’entrainer en double à trois mois du départ de la transat Jacques Vabre et à 15 mois du Vendée Globe.
L’édition 2019 sera aussi l’occasion de découvrir le nouvel IMOCA Arkéa-Paprec de Sébastien Simon tout récemment mis à l’eau et dont la confrontation avec les autres foilers est attendue. État des lieux des forces en présence sur cette 48ème édition de la Rolex Fastnet Race dont le temps de référence en IMOCA (2 jours, 16 heures, 14 minutes et 02 secondes) est détenu depuis 2017 par Paul Meilhat et Gwénolé Gahinet sur SMA.

11 Foilers dont 2 de dernière génération
Le tout nouvel IMOCA Arkéa-Paprec dessiné par Juan Kouyoumdjian, sera mené par Sébastien Simon et Vincent Riou (vainqueur de la Rolex Fastnet Race en 2015). Il s’agira là de sa première confrontation, notamment avec le premier IMOCA de nouvelle génération, Charal, mis à l’eau l’année dernière et mené par Jérémie Beyou et Christopher Pratt. Jérémie Beyou : « Selon les conditions, le parcours peut aussi être favorable à des bateaux à dérives, mais nous sommes vraiment dans une dynamique de compétition avec Christopher, l’objectif sera d’être à 100% dans un souci de performance du début à la fin »

Parmi les foilers de générations précédentes, on retrouvera le Bureau Vallée 2 (ex Banque Populaire vainqueur du Vendée Globe) de Louis Burton, Malizia (ex-Edmond de Rothschild) de l’Allemand Boris Herrmann, Prysmian Group (ex St Michel Virbac) de l’Italien Giancarlo Pedote en duo avec le Figariste Antony Marchand.
La Britannique Samantha Davies sera aussi de la partie sur Initiatives Cœur avec Paul Meilhat, vainqueur de la Route du Rhum 2018 et tenant du titre de la Rolex Fastnet Race. L’ancien PRB de Vincent Riou retrouvera lui aussi la compétition, désormais aux mains de Kevin Escoffier et Nicolas Lunven : Ce Fastnet sera ma première régate sous les couleurs PRB, j’ai vraiment hâte d’y être ! L’objectif est de poursuivre notre apprentissage, mais nous sommes des régatiers et vu le potentiel de ce bateau, on aimerait bien aller chercher un podium sur cette première course ! ».
Pour le tout récent recordman de l’Atlantique en solitaire Alan Roura, qui embarquera Sébastien Audigane à bord de La Fabrique (ex MACSF) : « Les conditions s’annoncent plutôt molles et donc pas idéales pour nous… Mais avec une qualification à la Transat Jacques Vabre à la clé, cela nous permettra d’être sereins pour la suite de notre préparation. ».
Enfin Fabrice Amedeo embarquera Eric Peron sur Newrest – Art et Fenêtre (ex No Way Back) : « La flotte des Imoca va être bien représentée, ce qui va nous permettre de nous étalonner par rapport à la concurrence, ça risque d’être une course relevée, une régate au contact, très serrée ». A bord de La Mie Câline – Artipôle (ex Kilcullen Voyager), Arnaud Boissières embarquera le japonais Hiroshi Kitada. Quant à Yannick Bestaven, il jouera la partition en double avec Roland Jourdain sur le foiler Maître CoQ.

9 IMOCA à dérives droites

Le plus véloce des IMOCA à dérives droites sera sans nul doute le Banque Populaire (ex SMA de Paul Meilhat) mené par la jeune Clarisse Crémer qui effectuera ses débuts en course en IMOCA aux côtés d’Armel Le Cléac’h. Ils seront confrontés à un bon nombre d’IMOCA de la génération Vendée Globe 2008, dont le Groupe Setin (ex Paprec-Virbac de Jean-Pierre Dick) de Manuel Cousin qui fera équipe avec Gildas Morvan, le Campagne de France (ex Temenos de Dominique Wavre) de Miranda Merron et Halvard Mabire, remis à l’eau la semaine dernière sous ses nouvelles couleurs.
A bord de Time for Oceans (ex Hugo Boss de 2007), Stéphane Le Diraison formera son duo avec François Guiffant qui sera aussi son co-skipper pour la transat Jacques Vabre : « Le fait de passer du temps en mer avec Stéphane va me permettre de mieux appréhender les évolutions à venir sur le bateau. Dans l’optique du Vendée Globe 2020 ». Sur Groupe Apicil (ex CommeUnSeulHomme d’Eric Bellion), on retrouvera le vainqueur de la dernière Solitaire du Figaro, Yohann Richomme aux côtés du skipper Damien Seguin : « Nous avons désormais un bateau qui devrait être beaucoup plus performant que la version Route du Rhum car il est plus léger et équipé de dérives angulées ».
Pour le malouin Maxime Sorel en duo avec Guillaume Le Brec, il est temps de passer en mode compétition à bord de V&B – Mayenne (ex Groupe Bel de Kito de Pavant) : « La Rolex Fastnet Race est un long sprint technique qui va nous permettre de prendre nos marques à deux et en compétition face à un plateau de concurrents dont le niveau est relevé. Il faudra compter sur nous pour donner le meilleur sur l’eau ». A noter également la présence du skipper belge Denis Van Weynbergh avec le Vendéen Lionel Regnier sur EyeSea (ex Spirit Of Hungary de Nandor Fa).
Enfin deux plus anciens IMOCA seront également de la partie : l’ex La Fabrique d’Alan Roura lors du dernier Vendée Globe (plan Roland de 1999) renommé Pip Hare Ocean Racing qui sera mené par la navigatrice anglaise Pip Hare et le Rosalba (ex plan Merfyn Owen de 2001) du Britannique Richard Tolkien.