La World Cup Series à Marseille s’est malheureusement conclue sans Medal Race pour les 470 féminins. C’est donc une finale de World Cup inachevée pour Camille Lecointre et Aloïse Retornaz mais un bilan global satisfaisant avec de bonnes séances de travail.

La finale 470 femmes a été la seule série à ne pas courir la Medal Race faute de vent et de temps : après plusieurs tentatives le comité de course a été contraint d’annuler. Les bretonnes n’ont pas eu l’opportunité de remonter au classement sur la Medal Race et terminent à la 9e position parmi les 20 équipages en lice.

Camille : « C’est vraiment dommage pour la dernière épreuve… Il n’y avait pas de bonnes conditions, ils prévoyaient de l’orage, toutes les manches ont pu être disputées sauf la nôtre… On n’a pas pu grappiller de places, on finit donc 9e. Le classement n’est pas génial mais ça reste positif car nous avons pu travailler sur nos faiblesses, étudier un nouveau plan d’eau, apprendre à gérer les difficultés. Ca fait toujours évoluer l’équipage. On ne s’inquiète pas du résultat, on a été en difficulté tactique mais aussi en déficit de vitesse dû à du matériel qu’on devait tester (mât…). »

Aloïse : « On a fait quelques très bonnes courses (une victoire et une de 2e ndlr). Au fur et à mesure de la semaine on a progressé sur certains points. On apprend encore à se connaitre toutes les deux. C’est bien aussi qu’on soit mises dans la difficulté, c’est nouveau et il vaut mieux que ça arrive maintenant qu’à Aarhus. On a pas mal de sessions d’entrainement, à Brest et à Aarhus à deux reprises avant le mondial, puis cette fois on naviguera avec notre bateau neuf.»

Les filles sont en (courte) pause jusqu’à jeudi puis elles reprendront l’entrainement au pôle de Brest pour 4 jours. Le duo breton enchainera ensuite sur deux stages au Danemark. Ils vont leur permettre de bien appréhender le plan d’eau à Aarhus et de travailler leur préparation mentale sur place avec leur coach Emilie Pelosse.