Alors que les contrôles de jauge et de sécurité se poursuivent pour les 24 skippers engagés dans la 15e édition de la Solo Maître Coq, la Direction de course a réuni l’ensemble des coureurs, ce lundi, en fin de journée, afin d’évoquer avec eux le programme à venir. La raison ? Une météo particulièrement musclée annoncée pour la journée de mercredi sur les côtes Vendéennes, en l’occurrence, un flux de sud sud-est soufflant entre 25 et 30 nœuds (jusqu’à 35 dans les rafales). Ce contexte un peu particulier a poussé Denis Hugues, le Directeur de course, et Patrick Maurin, le Président du comité du course, à consulter les marins afin de leur proposer d’avancer le début des courses à demain.
« C’est une solution que nous avons évoquée avec eux pour palier à la possible annulation des courses de mercredi et de profiter de la météo clémente de ce mardi (entre 6 et 14 nœuds) pour lancer une à deux manches. Certains compétiteurs n’étant finalement pas prêts à entrer en piste une journée plus tôt que prévu, nous avons finalement décidé de maintenir le programme initial. Le prochain rendez-vous est donc désormais le briefing de mercredi, à 8 heures », explique Denis Hugues. Ce dernier va maintenant étudier les prochains fichiers météo et, par conséquent, la possibilité ou non de valider des parcours construits avant le coup d’envoi de la grande course (une boucle de 300 milles entre Belle-Ile, Ré et Yeu), jeudi à 13 heures. « Cette grande course devrait se jouer dans des conditions toniques, mais toutefois maniables », indique, pour sa part, Christian Dumard, consultant météo de la Solo Maître CoQ. « Une grosse dépression est attendue au large de l’Irlande mais elle ne devrait toutefois pas impacter la zone de course. Les solitaires devraient, en effet, bénéficier d’un flux de secteur sud-ouest pour 15 à 23 nœuds, avec jusqu’à 25-26 dans les rafales ». A suivre donc.