De belles bagarres à tous les étages

Cantankerous et Black Pearl Middle Sea Race
DR

Le vent d’ouest se renforçait permettant aux leaders d’accélérer vers le détroit de Messine, mais au cours de la soirée, le vent a bascule de 180° et les trois bateaux en tête ont pris le large afin d’éviter le dévent d’Etna, tandis que le VO70, Monster Project et le RP60 hongrois, Wild Joe ont serré les côtes siciliennes. En temps compensé, c’est ce dernier qui est d’ailleurs actuellement en tête. Ce matin, le vent a de nouveau basculé, cette fois vers le nord en se renforçant. Esimit Europa 2 est ainsi sorti du détroit en tête à l’aube.  

En IRC 2, le TP52 italien, B2, le vainqueur au général en 2013, menait la flotte avec le Ker 51 allemand, Varuna, le Carkeek 47, Black Pearl et le Cookson 50 italien, Mascalzone Latino dans son sillage. Dans ce groupe, la flotte s’est également scindée en deux avec B2 au large et le peloton près des côtes. En temps compensé, le Neo 400, Neo Bank Sails est également parti vers le large et en ce faisant réalise des gains importants pour prendre la tête en temps compensé avec B2 en tête en temps réel.

En IRC3, l’A13 d’Eric De Turckheim, Teasing Machine s’est engagé en tête dans un duel face au Sydney 43 néerlandais, Coin Coin. Les deux unités ont double le cap Passero ensemble vers 19h ce samedi. Mais ce sont les trois bateaux qui ont opté pour le large qui leur raflent la tête de la course : le Swan 651 italien, Gaetana, l’Azuree 46 britannique, Sleeper et l’Adria 49 italien, Ars Una. Ce matin, c’est ce dernier qui s’approchait des côtes italiennes en tête avec une avance de 5 milles sur ses poursuivants sur l’eau et en première place en IRC3.