Quatrième à quelques heures de l’arrivée, Dongfeng est allé moins vite que ses concurrents directs Mapfre et Team Brunel depuis cette nuit. De quoi s’interroger sur une probable avarie à bord en regardant régulièrement le tracker de la course où l’équipe a été moins rapide, se faisant dépasser par Turn The tide on plastic alors que Team Brunel rejoignait puis dépassait Mapfre. Dans cette course de vitesse, Dongfeng n’est vraiment pas le plus rapide. Une vraie déception pour tous les fans et une incompréhension à terre mais aussi à bord :  » Nous n’avons pas été très rapides et nous ne savons pas pourquoi. C’était très venté, entre 30 et 40 nœuds, avec deux ris dans la grand-voile et le J2 (Foc). Nous étions derrière MAPFRE, puis Brunel nous a dépassé, suivi cette nuit par AkzoNobel et Turn The Tide, » explique cet après-midi le Malouin Kevin Escoffier. « Il y a encore beaucoup de travail jusqu’à Göteborg pour revenir sur les leaders. » Martin Keruzoré, reporter embarqué confirme. « Il n’y a pas de problème technique à bord. Ils ont lutté avec la vitesse et peut-être que quelque chose était sur la quille mais ils ont vérifié plusieurs fois. Il y a naturellement de la tension mais ces gars et ces filles vont tout donner jusqu’au bout. »

Au classement général, si le podium en reste là, les 3 équipes seront à tous à égalité en prenant en compte le point bonus de Dongfeng.

Trente-cinq nœuds de vent, grosse mer, sur le tribord, avec deux ris dans la grand-voile, l’obscurité et une vitesse moyenne de 18 nœuds – voilà les ingrédients de ce passage très difficile à travers la mer du Nord.  Les images de Dongfeng Race Team prises cette nuit montrent une scène sauvage alors que le bateau navigue vers la pointe Sud de la Norvège, poussé par les vents puissants de la tempête Hector.

Depuis qu’il a passé la pointe de l’Écosse, Dongfeng est resté légèrement au vent de MAPFRE, leader actuel de l’étape. Au cours des dernières heures, l’équipe battant pavillon chinois est passée de la deuxième à la cinquième place et est actuellement revenu en quatrième position. A 189 milles de l’arrivée, cinq bateaux se tiennent en un peu plus de cinq milles. Cela va être une dernière journée très intense et exigeante avec un vent très soutenu qui va les accompagner jusqu’au port suédois.

Charles Caudrelier et son équipage sont attendus tard dans la soirée sur la ligne d’arrivée. D’ici là nous vous invitons à suivre le tracker en direct et ‘jouer’ avec le simulateur de calcul de points.

A BORD DE DONGFENG

Charles Caudrelier (FRA), skipper
Pascal Bidégorry (FRA), navigateur
Daryl Wislang (NZL), chef de quart
Fabien Delahaye (FRA), régleur/barreur
Carolijn Brouwer (NED), régleuse
Justine Mettraux (SUI), régleuse
Black ‘Liu Xue’ (CHN), équipier d’avant
Kevin Escoffier (FRA), équipier d’avant
Jack Bouttell (ENG/AUS), équipier d’avant
Découvrez l’équipe