Training for the maxi tri SODEBO, skipper Thomas Coville, prior to his solo circumnavigation record attempt, off Belle Ile, on october 12, 2016 - Photo Jean-Marie Liot / DPPI / SODEBO

La course The Bridge sera une première. Elle partira le 25 juin de Saint-Nazaire en direction de New-York. Face à François Gabart sur MACIF, Francis Joyon sur IDEC, Yves le Blevec sur ACTUAL, Thomas Coville s’alignera sur son Sodebo Ultim pour cette course en équipage. Pour l’accompagner pour ce nouveau défi, six équipiers embarqueront avec lui pour 6000 kilomètres.

– Jean-Luc Nélias, LE routeur du record du tour du monde, est un des complices de Thomas. Pétri d’expériences multiples, le navigateur est un homme direct qui fait et dit ce qu’il pense. Avec lui, le skipper de Sodebo Ultim’ est en totale confiance. Ce marin navigateur et stratège était le co-skipper de Thomas sur la précédente Transat Jacques Vabre.

– Loïc Le Mignon est le boat captain de Sodebo Ultim et il embarque avec une double casquette. Manœuvrier hors pair qui a plus d’un tour dans son sac, cet homme joyeux a la réputation d’aimer vivre en mer. Doté d’une grande bienveillance, sa polyvalence est précieuse pour Thomas qui connaît bien les enjeux d’un sport mécanique comme la voile. En tant que boat captain, s’il y en a un qui connaît sur le bout des doigts les 31 mètres de long et 21,20 mètres de large de Sodebo Ultim’, c’est bien Loïc.

– Thierry Briend est un des piliers du projet et fait partie de la garde rapprochée de Thomas. Cet homme sait créer les traits d’union entre les hommes. Membre de la cellule routage cet hiver pour le record, ce régatier multi-supports navigue avec Thomas depuis une dizaine d’années.

Deux autres marins, avec chacun un palmarès très différent et exceptionnel, complètent la cohérence de cet équipage de très haut niveau :

– Vincent Riou fait partie du club des spécialistes de la course au large. Cet homme très polyvalent avec lequel Thomas collabore notamment sur la mise au point des pilotes automatiques, est apprécié pour sa transparence, parce que c’est un grand stratège, un technicien et un navigant hors pair.

– Billy Besson a une spécialité différente des autres équipiers recrutés pour cette transat. Originaire de Papeete, le jeune homme manie avec dextérité le catamaran de sport. Thomas ne voulait pas se focaliser sur des profils venus du large. Rompu à l’art de la régate, Billy Besson est un pur produit de l’olympisme et il va apporter à l’équipe son touché et son ressenti de barreur hors norme.

Thomas Coville : « Je suis très heureux qu’ils aient tous accepté d’embarquer à bord de Sodebo Ultim’ pour cette course. C’est un atout de naviguer avec des gens de cette qualité. Pour la première fois, nous allons manœuvrer à six sur ce bateau, et nous allons pouvoir le pousser à son maximum. J’ai hâte de voir le potentiel de Sodebo Ultim’ en équipage par rapport à cet hiver où j’étais seul à bord.
Le plateau est incroyable et cette traversée s’annonce sportivement exceptionnelle. La silhouette du Queen Mary 2 va me faire quelque chose, l’image du départ sera belle avec les quatre Ultimes. New York est une ville qui fait fantasmer, c’est une ville référente pour moi avec de nombreux souvenirs d’arrivées sous le pont de Verrazzano.»

JUILLET – Tentative de l’Atlantique Nord en solo
Après cette transat en équipage, retour au solo.
Thomas Coville veut en effet tenter d’établir un nouveau record de traversée de l’Atlantique Nord en solitaire. Le skipper de Sodebo Ultim’ a prévu un stand-by à New York d’une quinzaine de jours dans l’attente de la bonne fenêtre météo qui lui permettrait de battre ce record qui est aujourd’hui détenu par Francis Joyon avec un temps de 5j 2h 56min depuis 2013.

NOVEMBRE – Transat Jacques Vabre en double
Le 5 novembre, place au double pour Thomas Coville et Jean-Luc Nélias qui s’élanceront ensemble depuis Le Havre en direction de Salvador de Bahia au Brésil.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here