Class40. Un nouveau Class40 pour Antoine Carpentier

antoine carpentier
antoine carpentier

Antoine Carpentier vainqueur de la Transat Jacques Vabre en Multi50 avec Gilles Lamiré revient sur le circuit Class40 avec un nouveau bateau et Redman comme partenaire, un promoteur engagé pour une ville bas carbone. Le skipper a opté pour un Mach40.4 confié au chantier JPS Production, à La Trinité-sur-Mer. La mise à l’eau du bateau est programmée pour la fin de l’été. Un projet au double fond pour Redman : soutenir le skipper dans toutes les dimensions de son projet et s’identifier aux valeurs fortes de la voile

« Le choix de la course au large est un parti-pris cohérent pour Redman. La voile est un sport très fédérateur, qui véhicule des valeurs positives en accord avec celles de notre groupe. Synonyme de rêve et d’aventure, d’évasion et de solidarité, en mer comme en entreprise on y retrouve la quête du challenge et de la performance, la culture de l’humilité et le dépassement de soi. Par ailleur, la voile est un sport avec une conscience environnementale forte, ce qui rejoint notre ADN » expliquent les deux associés de Redman, Matthias Navarro et Nicolas Ponson qui ont choisi d’accompagner Antoine Carpentier, double vainqueur de la Transat Jacques Vabre et de la Transat Québec – Saint-Malo et quadruple vainqueur du Tour de France à la Voile, entre autres, l’un des palmarès les plus fournis de la voile française qui s’apprête ainsi à changer de dimension en se retrouvant propulsé à la barre de son propre projet aux côtés de Redman.

« Le Mach40 version 4, dont le premier exemplaire a été vu en course pour la première fois lors de la dernière édition de la Transat Jacques Vabre, a montré son incroyable potentiel. Sa carène permet d’exploiter la jauge de la classe au maximum. Tout ce qui n’est pas structurel à bord du monocoque sera majoritairement issu de composites bio sourcés. En ce sens, je travaille déjà avec Tual Le Guillerm et sa société Crazy Lobster, spécialisée dans la R&D et la fabrication de pièces en composite » commente le marin trinitain qui souhaite apporter une patte « verte » à son projet sans mettre de coté la performance avec, en ligne de mire, la victoire dans la Route du Rhum – Destination Guadeloupe en 2022.

« Ce nouveau projet est un projet gagnant », souligne le Morbihannais dont les atouts sont nombreux, à commencer par sa rigueur, sa détermination et son expérience considérable, en termes de navigation bien sûr, mais également sur les plans du développement et de la performance après de nombreuses années passées à s’engager pleinement auprès de tous les skippers avec lesquels il a collaboré. « Avec le lancement de ce bateau, les deux tiers du chemin d’une belle histoire sont déjà faits », termine Antoine Carpentier qui compte exceller aussi bien dans le rôle de chef de projet que dans tous ceux qu’il a tenu jusqu’à présent.