Class40. Banque du Léman bat le record du Tour des Îles Britanniques en équipage

Le Class 40 Banque du Léman et son équipage composé de Simon Koster, Justine Mettraux et Valentin Gautier ont bouclé le Tour des Îles Britanniques en 7 jours 6 heures 27 minutes et 25 secondes, et améliorent ainsi d’une dizaine d’heures le précédent record établi en solitaire par Ian Lipinski.

La Roesti Sailing Team a battu cette nuit le record du Tour des Îles Britanniques en équipage. Partie le 17 août de la ligne virtuelle au large de Cap Lizard à 15h42min26 sec UTC, elle a passé la même ligne cette nuit à 22h09min51’ UTC. Le temps de parcours du Class40 Banque du Léman est donc de 7 jours 6 heures 27 minutes et 25 secondes. Valentin Gautier, Simon Koster et Justine Mettraux établissent ainsi un nouveau record en équipage dans la catégorie des bateaux jusqu’à 40 pieds (sous réserve de ratification par le WSSRC). Le record précédent était détenu par Ian Lipinski en 7 jours, 17 heures, 50 minutes et 48 secondes, réalisé au moins de juillet en solitaire.

Après un début de parcours relativement lent, le trio suisse a saisi les opportunités les unes après les autres : enchaînant les transitions, les fronts et les dépressions, ils ont tiré le meilleur de la météo analysée avec leur routeur Julien Villon pour terminer avec une demi-journée d’avance sur le temps établi.

« J’ai l’impression que nous avons passé pas mal de temps dans du vent léger ou dans des transitions », confie le zürichois Simon Koster. « Finalement, nous arrivons quand même avec une dizaine d’heures d’avance. Heureusement que nous avons eu des phases très rapides ! Avec l’enchaînement de plusieurs systèmes météo, il a fallu vraiment batailler jusqu’au bout pour que cela puisse se faire. Nous n’avons jamais pu avoir la certitude que cela passerait « proprement ». Techniquement, cela s’est bien passé, nous avons juste eu un petit problème de hookage et de drisse, deux trois petites bricoles mais rien d’handicapant. C’est une belle récompense d’avoir réussi à battre le record, notre objectif principal, pour lequel nous avons dû travailler dur ! »

Mêmes réjouissances du côté du genevois Valentin Gautier : « C’est la grande forme à bord de Banque du Léman, le job est fait ! L’attente d’une fenêtre météo a été longue tout l’été, c’est une grande satisfaction d’avoir rempli l’objectif et d’avoir pu ainsi offrir un record à nos sponsors qui ont été fidèles à nos côtés cette année. C’est une manière pour nous de les remercier ! Ce qui a fait la différence est la même recette que pour tous les records : une bonne météo et la capacité d’exploiter le bateau à 100% de ses capacités sur la fenêtre choisie sont primordiaux. Humainement c’était génial, un bon mélange de concentration et de détente lorsque l’on pouvait se le permettre, une bonne recette ! »

Valentin et Simon ont été rejoints par la navigatrice genevoise expérimentée Justine Mettraux pour cette tentative de record. « Je suis super contente, c’était génial de pouvoir faire ce parcours avec Simon et Valentin sur ce super bateau. Il y a eu pas mal de pression sur la descente parce qu’au fil du temps, la météo se dégradait, nous avions moins de vent et donc plus de pression pour arriver à temps. Julien Villon qui faisait la météo et les routages à terre nous a beaucoup aidé, particulièrement sur la fin du parcours qui était compliquée. Merci à lui ! Nous nous sommes bien battus pour aller au plus vite. Battre le record avec cette avance est une satisfaction ! »

La vidéo ci-dessus a été filmée quelques heures avant leur arrivée, par la media woman Anne Beaugé qui a navigué avec eux sur ce record !
« C’était une expérience inoubliable de suivre les Roesti sur ce record ! Photographiquement, ce sont de supers modèles, intenses dans ce qu’ils font et ils ne font pas attention à mon objectif ! C’est une première expérience aussi longue pour moi, un bateau sous voiles, c’est mon bureau favori. Je navigue aussi en Class40, mais pas à ces vitesses ni à cette intensité. J’ai été étonnée par leur niveau de concentration. Ils sont soudés, solidaires toutes les décisions se prennent calmement ! C’était super. »