Leg 06 to Auckland. Arrivals. 27 February, 2018.

« Nous avons terminé par une belle bataille avec Turn the Tide on Plastic et MAPFRE, » raconte Charles Caudrelier. C’était l’un des finishs les plus serrés de l’histoire de la Volvo Ocean Race. Aujourd’hui, Dongfeng Race Team a franchi la ligne d’arrivée dans la nuit à Auckland à la quatrième place de la 6ème étape, remportée par le team AkzoNobel. A 100 milles de l’arrivée, les cinq premiers bateaux s’étaient regroupés avec 6,6 milles nautiques d’écart. Le sprint s’est terminé dans la «Cité des voiles» avec tous les équipages lancés à plus de 20 nœuds pour gagner.

C’était presque inattendu. Hier encore, Dongfeng et MAPRE, qui ont navigué collés-serrés depuis Hong Kong jusqu’à la Nouvelle-Zélande, se trouvaient à plus de 70 milles derrière les premiers. Les bateaux de devant ont buté dans les petits airs de la côte, permettant aux deux bateaux rouges et blancs de revenir en force.
D’ailleurs, le record de vitesse sur la 6ème étape a été attribué à Dongfeng Race Team qui a parcouru 499,71 milles nautiques (soit 925 km) en 24 heures. L’équipage sous pavillon chinois a dû faire face à un affrontement sans fin avec son rival espagnol, MAPFRE, naviguant toujours à vue tout au long des 6100 milles à parcourir jusqu’à la Nouvelle-Zélande. Finalement pour Dongfeng c’est une fin à la fois heureuse pour avoir repris une place à Turn the Tide on Plastic sur le dernier bord, mais aussi décevante car ils ont laissé échapper MAPFRE qui passe la ligne avec 2 minutes et 58 secondes d’avance, tandis que le vainqueur Team AkzoNobel le précédait de 25 minutes.

Les neuf marins de Dongfeng Race Team ont donné leur maximum jusqu’à Auckland, la fin d’une étape très difficile de la Volvo Ocean Race. Malgré la déception évidente de terminer derrière MAPFRE, le skipper Charles Caudrelier est satisfait de la performance de son équipe et de sa mobilisation dans les derniers kilomètres où une petite erreur aurait pu leur coûter des points importants, notamment pour le classement général.
« C’était très intense parce que depuis le premier jour nous nous sommes battus avec MAPFRE. Nous ne les avons jamais perdus de vue à l’AIS, ce qui signifie que nous n’avons jamais été loin d’eux. C’était comme un parcours côtier pendant trois semaines. Nous avons terminé par une belle bataille avec Turn the Tide on Plastic et MAPFRE qui est allé très proche de la côte avec une bonne vitesse. Je suis désolé pour Dee Caffari et son équipage, car ils méritent la troisième place mais c’est la voile. « , raconte Charles Caudrelier.

Pascal Bidegorry renchérit : « C’est fou de penser que nous avons passé 21 jours avec MAPFRE. Nous étions si proches que nous pouvions nous parler.  »
Avant que Charles Caudrelier poursuive : « Je pense que nous avons eu beaucoup de chance de revenir sur Turn the Tide on Plastic et sur les autres bateaux. Comme quoi tout peut arriver . Nous l’avons vu aussi avec Brunel qui a pris un gros risque leur permettant soit de gagner ou de perdre. Je pense que nous avons eu de la chance.
Depuis le début, nous avons toujours terminé juste derrière MAPFRE et même si c’est frustrant, vous pouvez choisir de voir le côté positif ou négatif. Nous regardons toujours le positif et savons que nous sommes dans une bonne position. Cette course est loin d’être terminée et la moindre erreur peut vous coûter beaucoup.  »

Les esprits se tournent déjà vers la prochaine étape de 7 600 milles jusqu’à Itajaí, au Brésil, en passant par le célèbre Cap Horn. Une étape très importante puisque les points compteront double avec un point bonus pour celui qui passera le Cap Horn en tête.
Pascal Bidegorry, le navigateur explique :  « La prochaine étape est vraiment importante pour la fin de la course. Si on arrive à Itajaí avec un bon état d’esprit, alors ce sera un atout mental pour la suite . Il y a aussi des doubles points en jeu et c’est la partie la plus difficile de la course. La Volvo Ocean Race n’est pas encore terminée, il est vraiment difficile d’aller à Itajaí – avec des conditions très fortes au près ou au reaching.  L’avenir est devant nous ! »
La flotte de la Volvo Ocean Race quittera la Nouvelle-Zélande le 19 mars prochain. D’ici-là, les marins vont prendre un peu de repos avant de reprendre la mer.

Classement de la 6ème étape – Hong Kong – Auckland
1. team AkzoNobel (Simeon Tienpont).
Elapsed time: 20d 09:17:26
2. Team Sun Hung Kai/Scallywag (David Witt)
Elapsed time: 20d 09:19:40
3. MAPFRE (Xabi Fernandez)
Elapsed time: 20d 09:39:38
4. Dongfeng Race Team (Charles Caudrelier)
Elapsed time: 20d 09:42:36
5. Turn the Tide on Plastic (Dee Caffari)
Elapsed time: 20d 09:45:08
6. Team Brunel (Bouwe Bekking)
Elapsed time: 20d 11:14:19
7. Vestas 11th Hour Racing – DNS

Classement général
1. MAPFRE – 39 points
2. Dongfeng Race Team – 34 points
3. Team Sun Hung Kai/Scallywag – 26 points
4. team AkzoNobel – 23 points
5. Vestas 11th Hour Racing – 23 points
6. Team Brunel – 20 points
7. Turn the Tide on Plastic – 12 points