Championnat d’Europe L 30 en équipage à Marseille. Une bonne préparation.

Le premier championnat d’Europe de L30 en équipage devait rassembler initialement une vingtaine d’équipe à Marseille mais la crise sanitaire a réduit le plateau à 5 bateaux. Cela n’a pas empêché les marins et notamment l’équipe française de bien se préparer pour l’épreuve de double qui va se dérouler à Gênes dans une semaine. Ils ont remporté toutes les manches.

C’est dans une météo optimale les trois premiers jours pour ce championnat d’Europe en L 30 qui a été organisé par l’UNM (Union Nautique Marseillaise) du 20 au 23 août à Marseille, sous l’égide de la FFV et de l’Eurosaf. Tout d’abord avec un vent en secteur Est qui a permis aux coureurs de naviguer notamment à travers le parc des calanques et aller contourner l’ile de Riou.

Puis le second jour en secteur Ouest qui a permis d’envoyer 2 bananes et un petit côtier autour des îles du Frioul. Le vent a été relativement stable dès 11h du matin, ce qui a permis au Comité de Course de lancer des beaux parcours avec des formats de course bien respectés.
L’excellent Président du Comité de course, Michel COULIOU, a été très surpris des départs lancés très propres des concurrents, aucun rappel individuel ni général.
On a pu constater le niveau bien au-dessus du reste de la flotte de l’équipe de France qui a fait un sans-faute même la journée d’entrainement, terminant souvent avec beaucoup d’avance. Le niveau du reste des équipages est relativement homogène mis à part une équipe en mode encore découverte du bateau.
Le jury est heureux de noter une course très fair-play puisqu’à part quelques coups de sifflets sur l’eau, il n’y a eu aucune réclamation à terre le soir.
On notera la performance de Gerardo SEELIGER à la barre et de Rodion LUKA à la tactique sur le bateau Espagnol qui ont mené leur bateau de main de maître.
Malheureusement un vent très fort nous prive de la dernière journée de régate, heureusement la totalité des courses ont pu être faites dans des conditions optimales vendredi et samedi.
L’UNM est heureuse et fière d’voir accueilli toutes ces nations pour ce championnat d’Europe avec la présence de Josep Pla Président d’Eurosaf et de 3 jury internationaux, Pinar Coskuner, Jean Bouyoukas Tom Graiger, Patrick Brehier et Luigi Bertini.
Un championnat qui démontre un plan d’eau optimal pour l’organisation des JO 2024.

Départ de la Manche d'entraînement

Publiée par Union Nautique Marseillaise sur Jeudi 20 août 2020

Jonas GERKENS de la TEAM BELGIUM
« Le L 30 est un super bateau pour régater en monotypie stricte à armes égales, notamment en double mixte, il est simple et fun, bien pensé pour un usage facile au niveau des manouvres et quel que soit le physique de l’équipage. C’est un bateau accessible financièrement, facilement transportable qui gagne à être connu, j’espère sincèrement que ce bateau sera sélectionné pour les JO 2024. On a choisi de s’entrainer sur le plan d’eau de Marseille car c’est le plan d’eau des JO 2024, pour ma part c’est la première fois que je viens naviguer ici, dans cette rade magnifique. C’est un terrain de jeu complexe et intéressant pour les tacticiens. L’idée est de trouver un accord avec l’UNM (Union Nautique Marseillaise) pour avoir la base du Team Belgium à l’UNM à Marseille jusqu’en 2024.
J’ai un équipage fixe avec Sophie Faguet avec qui je vais faire le double mixte à Gênes, on a en remplacement Marie Amelie Lenaerts, en invité de luxe Evi Van Acker médaillé olympique à Londres 2012 en laser qui a également participé à 3 olympiades et Pieter Tack spécialiste des courses en équipage type fastnet race qui nous a apporté son expérience sur les manœuvres. L’idée est de s’entourer des meilleurs belges pour élever le niveau des Red Dolphins en vue des échéances européennes, mondiales et olympiques. »

Benjamin SCHWARTZ de la TEAM FRANCE COURSE AU LARGE
« On a navigué 2 semaines en double avec Marie Riou sur le L 30 à Marseille en prévision du championnat en double de Gènes. On a décidé de naviguer à l’UNM car cela nous permet de découvrir le plan de des futurs JO et de connaitre mieux le bateau qui est basé sur ce site. On a eu des conditions de météo plutôt clémentes pendants nos entrainement avec de régimes de brises. L’UNM organisant ce championnat, on s’est dit que c’était l’occasion de progresser et nous avons Invité pour ce championnat Xavier ROHART et Kevin PEPONNET, Xavier pour ses connaissances de la rade et Kévin pour des qualités de barreur. Marie a pris le poste de n°1 et moi j’étais au réglage ce qui nous a permis de continuer à travailler les manœuvres et on s’est aligné au départ de ce championnat qui s’est couru sur 3 jours
On a eu 2 supers journées de régate, avec du vent de Sud Est avec un beau parcours côtier le premier jour vers Riou et hier avec un régime d’ouest forcissant dans la journée avec jun parcours côtier et des bananes où les connaissances de Xavier nous ont permis de tier notre épingle du jeu.
Le bateau est sympa dans ces conditions, il est léger et vivant au près, il est bien dans le petit temps. On a pris beaucoup de plaisir lors de cette régate, c’était super avec du vent, de l’eau chaude et de beaux paysages. On va continuer de s’entrainer sur le L 30 mais aussi sur les autres supports comme les Figaros, Dehler les J Boats ou Sun fast. On va parfaire notre entente avec Marie afin d’avoir des automatismes quel que soit le support en vue de faire les JO ensemble, on pense que la concurrence va être féroce notamment en France, car le niveau est très élevé en course au large. »