Campagne de France, premier Class40 à Dinard

Le tout dernier Class40 Campagne de France sorti du chantier V1D2 à Caen qui a renoncé à s’aligner sur la Québec St-Malo s’est consolé en s’imposant à Dinard pour sa première sortie inaugurale. Halvard Mabire, Miranda Merron et leur ami et Maitre voilier Rémi Aubrun ont finalement décidé de mettre le cap sur Cowes et le solent anglais, afin de prendre part, un peu « au débotté », à la célèbre course classique organisée par le Royal Ocean Racing Club entre Cowes et Dinard. Ils ont franchi la ligne d’ arrivée de cette épreuve centenaire ce matin, en tête de leur catégorie, au terme d’une navigation qui les a rempli de satisfaction.

« Le résultat sportif n’est guère significatif » s’empresse de souligner Halvard, « car le plateau en Class40 n’était pas très relevé. La grosse satisfaction réside dans cet enchainement d’une double traversée de la Manche depuis Caen, avec cette Cowes -Dinard disputée en configuration course, dans des conditions bien musclées au départ avec près de 25 noeuds de vent d’ouest, et une mer très hâchée. Le bateau s’est très bien comporté. Il a parfaitement tenu le coup et passé le test de cette première navigation. Il y a naturellement encore beaucoup de travail sur des points de détail mais qui ont tous leur importance, comme l’électronique du bord par exemple… »

Campagne de France ralliera ce soir son port d’attache de Cherbourg, avec au total déjà plus de 400 miles au compteur. Miranda Merron ne boude pas son plaisir d’avoir renoué avec son métier de navigatrice après ces longs mois de confinement au chantier. « On est très heureux sur l’eau. Notre équipier de luxe Rémi Auburn a été parfait. Harvard, fidèle à son habitude, n’a pas fermé l’oeil de la nuit, rivé à la barre. »

Campagne de France a bénéficié durant ces près de 24 heures de régate d’un aiguillon de choix avec la présence d’un Class40 de qualité bien connu du duo Mabire-Merron, le Pogo40 S3 Moonpalace, le bateau que skippait Halvard lors de la dernière Route du Rhum. « Moonpalace est mieux parti que nous dans le Solent, et nous avons cravaché pour le rattraper, puis le doubler et le laisser loin dans notre tableau arrière » précise Miranda. Un test hautement symbolique pour le nouveau Campagne de France qui va sereinement poursuivre son optimisation tout l’été, avant le grand affrontement de la Normandy Channel race en septembre, qui réunira la crème de la Class40 à Caen.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.