Brest Atlantiques. Safran central cassé sur Macif qui va faire escale

Le trimaran MACIF a cassé son safran central suite au choc avec un OFNI alors qu’il naviguait au large des îles du Cap Vert. Son skipper, François Gabart, a alors rapidement pris contact avec son équipe à terre pour annoncer l’avarie, indiquant par ailleurs qu’il n’y avait pas de voie d’eau constatée à bord et que le bateau restait parfaitement manœuvrable. Les vitesses affichées ce matin en témoignent, mais une solution reste néanmoins à l’étude pour pouvoir réparer et poursuivre ainsi la course en toute sécurité.

L’équipe technique du bateau étudie donc actuellement toutes les possibilités d’escales au Brésil pour organiser cette intervention au plus vite et remplacer la pièce. Pour l’heure, l’équipage composé également de Gwénolé Gahinet et du mediaman, Jérémie Eloy, va bien et poursuit sa route en deuxième position de la flotte.
Ils l’ont annoncé au départ de la course, celui qui gagnera sera celui qui aura le moins cassé. Macif est le premier a subir une avarie. Charles Caudrelier nous racontait qu’il était fréquent que ces trimarans heurtent quelque chose, généralement un poisson, à chacune de leur sortie.
Avec son safran central en moins, Macif peut tout de même bien avancer mais pour la sécurité, il est préférable que celui-ci s’arrête. On se souvient que François Gabart avait passé toute sa Route du Rhum avec un safran en moins.