Brest Atlantiques. Arrivée du Maxi Edmond de Rothschild

Maxi Edmond de Rothschild - Franck Cammas Charles Caudrelier
Maxi Edmond de Rothschild - Franck Cammas Charles Caudrelier

Franck Cammas et Charles Caudrelier doivent arriver à Brest ce mercredi matin où ils devraient remporter logiquement la Brest Atlantiques. Après 29 jours de mer, un demi-tour du monde avec une escale à Bahia, le Maxi Edmond de Rothschild a montré tout son potentiel au large dominant largement ses adversaires. L’écurie Gitana voulait du panache. Ils en ont. La victoire est belle alors qu’on aurait pu croire Macif plus proche en terme de performance comme lors de la dernière confrontation sur la Fastnet. Mais sur 29 jours, le niveau de Gitana est clairement au-dessus des autres Ultim. Ses dernières améliorations avec un fairing à l’arrière – une toile permettant d’améliorer l’aérodynamisme – a du participer à ses performances. Enfin on saluera le travail de Yann Riou, mediaman à bord qui nous aura livré de superbes images et rendu compte avec talent de la vie à bord.

Un peu moins de deux ans et demi après sa mise à l’eau, le Maxi Edmond de Rothschild dessiné par Guillaume Verdier, avec le concours du bureau d’études du Gitana Team,  conçu pour voler au large à l’initiative de ses armateurs entre dans l’histoire comme le premier bateau volant au large. Le test est réussi pour attaquer la suite, sans doute un Trophée Jules Verne avant la Brest Oceans, l’Everest Ultime.

Maxi Edmond de Rothschild - Franck Cammas Charles Caudrelier
Maxi Edmond de Rothschild – Franck Cammas Charles Caudrelier
Maxi Edmond de Rothschild - Franck Cammas Charles Caudrelier
Maxi Edmond de Rothschild – Franck Cammas Charles Caudrelier Photo: Yann Riou

Après l’abandon de Thomas Coville et Jean-Luc Nélias sur Sodebo Ultim3, la course continue pour la deuxième place où Yves Le Blévec et Alex Pella sur Actual Leader ne lâchent rien pour la deuxième place à la lutte avec François Gabart et Gwénolé Gahinet sur Macif qui doivent composer avec l’anticyclone des Açores qui leur barre la route. Ils sont attendus entre vendredi soir et samedi après-midi, reste à savoir dans quel ordre, les deux tandems n’étant séparés mardi après-midi que de 25 milles.