Bon départ d´Antigua

Départ Caribbean 600
DR

Le MOD 70 de Lloyd Thornburg Phaedo3 (ex-Foncia), avec Michel Desjoyeaux et Brian Thompson à son bord a pris un départ prudent et c’est le catamaran Quality Time qui était le premier bateau à franchir la ligne de départ. Mais Phaedo3 a accéléré à plus de trente noeuds une fois au large. L’équipage a doublé l’île de Barbuda moins de deux heures après le départ, un temps bien inférieur au temps de référence et avec huit milles d’avance sur le plan Irens de 63 pieds, Paradox.

Sur la deuxième ligne de départ, ce sont les 19 bateaux en IRC 2 et 3 qui se sont alignés. Pour la plupart de ces équipages il va falloir compter quatre jours de mer pour boucler ce parcours. Le Sunfast 3600, Redshift, skippé par le figariste Nick Cherry a pris un très bon départ, tout comme l’Oyster 48 Scarlet Oyster. En IRC-3 l’équipage en double sur le JPK 10.10 de Louis-Marie Dussere, Raging Bee menait en temps compensé à Barbuda.

Après la petite flotte en IRC-1, ce sont les grands monocoques classés en IRC-0 qui sont partis. Dès le départ la bataille a été lancée. Le Ker 51 de Piet Vroon, Tonnerre 4 s’est bien positionné sur la ligne, tout comme le Cookson 50, Privateer, mais c’est le Farr 100, Leopard qui emmenait la flotte vers le large. Le Maxi 72, Bella Mente a pris la tête à l’île Verte pour remonter vers Barbuda, mais c’est à ce moment là que le Rambler 88 flambant neuf a pu accélérer aussi. George David vise son propre temps de référence établi sur son ancien 100 pieds. A Barbuda, Rambler 88 avait une avance de cinq milles sur ce record.

Ce sont les grandes goélettes qui ont été les dernières unités à quitter Antigua. Athos et Adela se sont engagés dans un match race dans la phase de pré-départ et cette bataille risque de se poursuivre le long du parcours. Athos a gagné la petite bagarre au départ, mais Adela préférait les conditions lors de la remontée vers Barbuda.