Les deux premiers de la Transat Jacques Vabre, SMA et StMichel Virbac, ont été les plus assidus aux stages organisés par le Pôle Finistère Course au Large. « La valeur ajoutée du Pôle est l’échange dans le travail. » Le credo martelé depuis des années par Christian Le Pape, le directeur du Pôle, ne s’applique pas seulement aux Figaristes. Dans la continuité du dernier Vendée, qui avait vu les Le Cléac’h , Beyou , Eliès fourbir leurs armes au large de Concarneau pour aller briller autour du Globe, les deux premiers binômes de la transat Jacques Vabre avaient également beaucoup partagé lors d’entraînements communs et intenses à Port La Forêt. Ils ont bataillé avec la réussite que l’on sait entre Le Havre et Bahia. Avec leur expérience cumulée et une confiance absolue dans la fiabilité de leur machine, Dick et Eliès ont su bien régler et pousser le curseur pour mener la danse. Mais il a fallu que ce binôme très complémentaire soit au top pour contenir les assauts des fougueux Paul Meilhat et Gwénolé Gahinet. Sur leur IMOCA à dérive droite, ils ont confirmé leur talent mais aussi le bien fondé du travail collectif. » On a le sentiment d’avoir bien navigué mais Jean Pierre et Yann ont fait les bons choix. On est fier d’être derrière eux, on s’est entraîné ensemble toute l’année et on connaît la valeur de leur tandem. « confiait à l’arrivée un Paul Meilhat sans regret. Morgan Lagravière et Eric Péron ont complété ce podium. Malgré un déficit de préparation, en raison d’un projet engagé tardivement, ils ont affiché un potentiel prometteur.

Ultims : Nélias le bon exemple
En Ultims, c’était le baptême du feu pour le trimaran volant et futuriste Groupe Edmond de Rothschild, mené par Sébastien Josse et Thomas Rouxel. Des soucis de jeunesse et de foils ont empêché ces deux marins fidèles du Pôle d’exploiter pleinement leur machine. Le dernier mot est logiquement revenu à Thomas Coville bien épaulé par son habituel routeur Jean Luc Nélias, membre du Pôle depuis sa création. Formateur sur les problématiques de météo et stratégie, il est un exemple d’engagement pour les jeunes et occupe un rôle important dans la dynamique de la structure. C’est dire que ce succès de Jean Luc a ravi toute l’équipe impatiente d’accueillir en 2018 la famille Ultims agrandie par l’arrivée du nouveau Banque Populaire d’Armel Le Cléac’h. Déjà un parfum de Route du Rhum !
*Tour du monde en solitaire en 49 jours 3h 4’ 28 ‘’ sur Sodebo Ultim en 2016