20/11/2016 - Fukuoka (JPN) - 35th America's Cup Bermuda 2017 - Louis Vuitton America's Cup World Series Fukuoka - Racing Day 2

Ben Ainslie et son équipe Land Rover Bar remportent l’ACWS au Japon mais aussi les ACWS au classement général. Les Anglais ont assuré leur victoire hier au Japon dans les 3 dernières courses. Ils commenceront les Qualifiers avec 2 points. Le Defender aura 1 point. Les grands perdants sont les neo-zed. Team France gagne la dernière manche à Fukuoka.

La phase des ACWS est maintenant terminée après 9 rendez-vous qui ont conduit les équipes à s’affronter sur les AC45F entre 2015 et 2016. Place maintenant à la Coupe qui commencera en mai 2017 avec la phase des Qualifiers sur les nouveaux AC50. Ben Ainslie sort grand vainqueur de ces acts. Une victoire forgée à Portsmouth où les Anglais ont pris le maximum de points mais aussi sur chacun des acts où Ben Ainslie est rarement passé à côté de son week-end. Il prend un ascendant psychologique sur ses adversaires directs Oracle et les kiwis. Les Anglais commenceront les Qualifiers avec 2 points d’avance. S’ils gagnent cette phase et qu’ils arrivent en finale, le Defender commencera le Match de la Coupe avec -1 point. Un joker intéressant pour un final qui se joue au meilleur des 7 courses.

Ben Ainslie : «C’était une journée incroyable pour l’équipe parce que notre objectif principal était de remporter ces ACWS, c’est ce que nous étions venus cherché. Nous avons remportés 4 des 9 acts alors que l’équipe est complètement nouvelle. Il y a deux ans et demi, nous n’avions absolument rien, alors ce que nous avons accompli dans la construction de l’équipe, de l’infrastructure et de cette performance dans les World Series est quelque chose dont nous sommes tous fiers. C’est un étape vers l’America’s Cup. Notre objectif était d’obtenir les deux points de bonus et nous avons obtenu cela, et maintenant l’accent est clairement sur le bateau de course et la performance l’été prochain aux Bermudes. Je suis absolument ravi de voir comment les choses se sont passées, mais en même temps, je connais notre équipe et nous sommes concentrés sur l’America’s Cup. Nous allons maintenant nous entraînés aux Bermudes et tenté de ramener la Coupe de l’America à la maison après 167 années de blessure.  »

Le Replay des courses sur Canal Plus ici

Team France
C’est sur une très belle victoire de manche, la 40ème et l’ultime du circuit préliminaire, que Groupama Team France termine les Louis Vuitton America’s Cup World Series. Jolie conclusion pour l’équipe tricolore qui a parfaitement maîtrisé son départ et mené de bout en bout cette dernière régate l’emportant avec une belle avance sur ses adversaires.
Cette première phase de la 35ème Coupe de l’America se referme donc aujourd’hui sur une bonne note pour le défi français. Groupama Team France ferme la marche des Louis Vuitton America’s Cup World Series avec en poche une précieuse expérience qui lui a permis de progresser, notamment sur les phases de départ et sur la maîtrise du vol.
Reste désormais six mois avant la phase des Louis Vuitton Qualifiers, un tout autre exercice puisque les concurrents s’affronteront en duels sur des catamarans prototypes, fruits du travail de chaque équipe.

Franck Cammas ne cachait pas sa frustration à l’issue de ce week-end japonais : « Nous avons été capables de très belles actions et de bien moins bonnes avec notamment des pertes de places malgré un positionnement bon sur certains bords et quelques départs ratés. C’est très décevant même si nous sommes conscients de notre potentiel. Pour preuve la dernière régate que nous gagnons en l’ayant maitrisée de bout en bout sans fausse note. »

Bertrand Pacé, le coach de Groupama Team France, partage le bilan: « L’équipe a alterné du très bon et du très mauvais. Nous ne sommes pas parvenus à garder une constance dans la manière de naviguer. Le résultat final est frustrant par rapport aux situations dans lesquelles nous étions sur certaines manches. Dans le dur, on a eu du mal à être bien coordonnés. Il y a eu des bêtises de manœuvres et parfois des réglages pas toujours parfaits. Sans nous chercher d’excuses, il faut cependant noter que par rapport aux équipages concurrents, nous avons effectué tout au long de la saison des changements d’équipiers à bord de Groupama Team France ; c’est un choix de notre part afin de parfaire l’expérience de chacun et que tout le monde navigue en situation de régates. Nous sommes un groupe et nous performerons en tant que tel » ; et l’entraineur qui compte à son actif sept Coupe de l’America de poursuivre : « Il ne faut pas oublier les points positifs. En 40 courses, il y a eu beaucoup de progrès. Nous maitrisons le vol beaucoup mieux qu’avant comme aujourd’hui sur la dernière manche où nous étions les seul à voler au portant, notre VMG au près est nettement meilleure et d’une manière générale, l’équipage mène l’AC45 Series avec plus d’aisance et de facilité

A six mois du 1er duel
La prochaine fois que l’ensemble des équipes en lice pour la 35ème Coupe de l’America se retrouvera, ce sera sur le plan d’eau des Bermudes et sur un exercice d’un genre bien différent de celui offert aux teams sur le circuit préliminaire. Exit les courses en flotte, bonjour le match race et les confrontations en duels. Le défi français face au Defender américain ouvrira la période des Louis Vuitton Qualifiers avec un match programmé le vendredi 26 mai 2017.
Franck Cammas : « Les LVACWS ne ressemblent en rien à la Coupe de l’America. La prochaine étape, ce sera du match-race sur des bateaux conçus par chacune des équipes. Le travail de nos ingénieurs est très important pour la suite tout comme l’ensemble des mises au point et les entrainements que nous faisons actuellement sur notre Class AC Test et que nous poursuivrons sur le Class AC. »

Reste encore six mois à l’équipe tricolore pour parfaire sa préparation entre la Bretagne et les Bermudes.

1 COMMENTAIRE

  1. pas vraiment surpris par leur victoire. reste a savoir si OTUSA et ETNZ seront capable de revenir. UNe seule question se pose quelle seront les vitesses des AC50.je m’ attends a ce que les phases éliminatoire soit très difficile et douloureuses pour tous.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here