@ bruschi

Après une très belle course, l’histoire de Charlotte Méry sur la Mini-Transat aurait pu mal se finir. La navigatrice de Optigestion – Femmes de Bretagne s’est échouée sur les cailloux de la côte au vent de la Martinique dans les derniers milles. C’est grâce à l’aide d’un pêcheur de Sainte-Anne qu’elle a réussi à se sortir de ce mauvais pas. Elle a pu heureusement faire route sous voilure réduite vers la ligne d’arrivée, un bateau de l’organisation est à ses côtés. Une ligne qu’elle a franchie ce samedi à 14 heures après plus de 17 jours pour rallier le Marin à une vitesse moyenne de 7,20 noeuds sur son proto.